Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Organisations Institut de Formation en Management de Projets en zoothérapie Agatéa


Institut de Formation en Management de Projets en zoothérapie Agatéa

  • Nombre d'utilisateurs : 1

  • Nom du responsable : Patrick ADOLF
  • Date de création : 2006
  • Adresse : 15 rue de Turckheim
    68000 COLMAR
    France Europe
  • Téléphone : 03 89 79 84 89
  • Email : info@nullagatea.org

Projet de l'organisation

Les bienfaits de la médiation animale

Patrick ADOLF et Sylvie SENGELEN

AGATEA


AGATEA
15 rue de Turckheim
F – 68000 COLMAR
Tél. : 0033 (0)6 61 13 01 89 - (0)6 32 68 93 81
info@agatea.org
www.agatea.org

Informations

BIOGRAPHIE

 

AGATEA (Association de Gestion d’Activités Thérapeutiques et d’Éveil assistées par l’Animal) est une Association loi 2003 (droit local étendu Alsace Lorraine), créée le 02 mai 2006 et dont l’objet est de :

- Mettre en œuvre toute forme d'activités thérapeutiques, de loisir et d’éveil assistées par l'animal.
- Dispenser des formations dans le domaine de la médiation par l'animal.

Les Fondateurs de l’association, qui compte 8 personnes, sont Sylvie SENGELEN et Patrick ADOLF. Le siège social est situé 15 rue de Turckheim à COLMAR (68000).

  

PROJET DE THERAPIE A MEDIATION PAR L’ANIMAL AU SERVICE DES PUBLICS FRAGILES

 

Activités

 

Contribuer au développement d’un « mieux être » des personnes atteintes de troubles de la santé ou de handicaps afin de favoriser leur insertion dans la société.

  

Objectifs

 

- Favoriser "un mieux être possible" auprès de publics fragiles notamment les personnes handicapées ou personnes âgées en maisons de retraite médicalisées.
- Organiser dans ce cadre, des activités thérapeutiques et d’éveil associant des animaux domestiques.
- Évaluer les types de comportements évoluant au fur et à mesure du déroulement de nos programmes.

Le mot « thérapie » en français conserve trop souvent pour la plupart des gens, un sens restreint concernant le traitement des maladies afin de guérir et retrouver la santé alors que l’association préfère l’approche de l’OMS qui rappelle dans son préambule que « la santé n’est pas l’absence de maladie ou d’infirmité, mais un état de complet bien être physique, mental et social. »

 

 

Méthodologie utilisée guidant la démarche éducative ou thérapeutique

 

Nous nous déplaçons avec nos équipements et nos animaux vers les instituts d’accueil spécialisés (MAS, FAHG, Accueil de jour…) ou vers les personnes elles-mêmes via différentes structures (schizo-espoir, CRA , Autisme Alsace…).

 

 

L’association utilise :

 

- Un espace d’éveil itinérant contenant du matériel pédagogique d'animation, d'éducation, de loisir, de jeux…, sous forme d'une caravane spécialement aménagée pour ce type d'activité qui comprend trois parties : Un espace accueil/salon - un espace aménagé pour les activités au sol - un vestiaire.
- Un autocaravane (tractant aussi un van pour 2 ânes) pour le repos, goûters, toilette, sanitaire…

Se déplacer avec les animaux vers les structures d’accueil spécialisé présente les avantages suivants :

- Facilité d’accès aux personnes qui ne supportent pas le transport.
- Accès à des activités ludiques, d’éveil, de loisirs aux individus dans le cadre original, d’un projet innovant et unique à ce jour.
- Diversification du cadre et du lieu d’intervention
- Facilité d’adaptation pour les individus grâce au maintien de certains repères

Rôle et formation des intervenants dans le projet
Les intervenants agissent avec des animaux éduqués en tant qu’agents transitionnels de médiation entre des personnes handicapées mentales (3 ou 4 individus par séance) et les Fondateurs de l’association, acteurs de l’action assurant la fonction de « zoothérapeute ».

Le personnel d’encadrement des instituts est associé aux activités, réunions de préparation et de débriefing, ateliers et à l’évaluation finale.

Études et recherches menées pour l’élaboration du projet
La situation des problématiques liées au handicap des adultes, particulièrement en ce qui concerne le handicap mental présente une caractéristique paradoxale :
1. Stagnation du nombre de places d’accueil en psychiatrie générale ou dans des structures spécialisées, tant en région Alsace qu’au niveau national .
2. Aggravation des pathologies mentales tels qu’il ressort de différents entretiens réalisés avec les équipes médicales des institutions d’accueil médicalisées .

Les structures d’accueil spécialisé prennent en charge les personnes handicapées dans le cadre d’activités « occupationnelles » qui s’adressent à des personnes :
- Ayant été en C.A.T. ou établissement adapté, n’ayant pas supporté l’activité de production ou dont les pathologies et troubles associés se sont aggravés.
- Allant en établissement adapté selon leur évolution dans l’établissement d’accueil spécialisé, si cette évolution est possible de part les activités et les différents traitements médicaux.

 

Or, il n’y a pas eu de développements suffisamment importants en terme d’activités nouvelles, originales voir innovantes pour ce type de population. Il ressort, après diverses enquêtes et entretiens, qu’il y a de véritables attentes d’activités nouvelles portants sur les environnements des personnes handicapées.
Cette insertion se prépare mieux à partir d’activités dans lesquelles les personnes sont dans une participation active ce qui est le cas lorsqu’il s’agit de travailler avec des animaux.