Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER Bien-être et Esthétique : l'Etre et la personne, France
Pour aller plus loin
FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER
  • 17 rue de l'Egalité 92290 CHATENAY-MALABRY France
  • 01 46 29 59 00
  • contact@nullamisdelatelier.org
  • vandromme
  • vandromme1@nullgmail.com


Bien-être et Esthétique : l'Etre et la personne, France

  • Vie sociale et quotidienne : Vie personnelle et affective
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par vandromme le 06/08/2010

1. Contexte

Le Centre d’Initiation au Travail et aux Loisirs, (CITL), Egalité est situé à Châtillon, dans les Hauts de Seine, à proximité de Paris.

Il accueille des Personnes en situation de handicap mental et psychique en journée. Le soir les Résidents rentrent dans un Foyer d’hébergement ou dans leur Famille. Seul un Résident habite dans son appartement. Les Résidents sont présents du lundi au vendredi. L’atelier fonctionne le vendredi matin, de 9h30 à 12h00.

Cinq à six Résidents y sont inscrits et viennent régulièrement, sans contrainte ni obligation. L’atelier est ouvert à tous, hommes et femmes. Certains y viennent vers 11h45 pour se couper les ongles, se parfumer, … . Pour ce faire le Résident contacte, par téléphone, « le salon » pour vérifier qu’il y de la place pour l’accueillir.

Le salon n’est attribué qu’à cet atelier. Il est équipé de fauteuils, de bacs à cheveux, de magazines, … .

2. Finalité

On peut observer que, parfois, des Personnes en situation de handicap sont négligés, mal habillées, avec des vêtements mal ajustés à leur taille. Leur apparence physique est mal évaluée.

Ce constat m’a interrogé et amené à proposer une activité bien être qui invite à prendre conscience de soi, de son corps, de son apparence mais également de la représentation que l’on a de soi. Un lieu où l’on pense à soi, ou l’on effectue des choix pour soi.

Dans cet atelier, il y a une grande place pour la parole. C’est un espace où l’on échange beaucoup. Les conversations sont parfois étonnantes et ne se reproduisent pas nécessairement ailleurs.

On prend le temps de s’occuper de soi, d’être soi-même. On peut ne rien y faire, simplement être là .Il m’arrive régulièrement de « m’effacer » afin qu’il y ait une meilleure communication entre les participants. C’est leur moment d’échange, d’écoute et de partage : ils sont alors réellement acteurs.

L’hygiène est aussi un des buts poursuivis, être propre, « en beauté » pour soi et aussi pour les autres : quoi faire pour « sentir bon », savoir changer ses vêtements ?

3. La mise en œuvre, le déroulement

C’est un salon où l’on vient sans rendez-vous, chacun attend son tour. On parle, certains regardent par la baie vitrée… . Il n’y a pas de règles précises. Toutefois un ordre s’est instauré : c’est souvent la même Personne qui commence les soins.

Le vendredi sonne la fin de la semaine : relâchement, préparation du week-end, on revient sur la semaine écoulée.

Les soins sont variés : lavage des cheveux, temps de relaxation, massages crâniens ou corporels, maquillage, gommages... . Ils concernent la tête, les mains et les pieds. Pour animer cet atelier, je me suis formée à l’esthétique et aux massages.

Les Résidents choisissent par exemple leurs soins, les couleurs de leur maquillage, de leur vernis. Ce choix peut sembler un détail, mais il a toute son importance pour la Personne concernée. Ces choix peuvent surprendre et interrogent parfois l’entourage familial. L’enjeu est de passer de l’image de l’Enfant à l’Adulte, d’assumer la transformation de son corps et de se l’approprier.

Les Résidents se font des compliments entre eux : « tu es beau, belle » ou bien « je n’aime pas », L’animation est interactive et parfois ils se maquillent entre eux.

Toucher l’autre, contrôler ses gestes c’est entrer en contact et un peu dans son intimité. Certains font l’apprentissage de se regarder dans le miroir. Il peut y avoir aussi des massages des mollets, mais alors ce soin se déroule dans une autre salle, par respect de l’intimité. Il faut rester vigilant au respect des limites de chacun et être attentif aux réactions que peuvent provoquer un soin, sur la façon dont il peut repositionner et exposer le bénéficiaire à un regard différend des autres. L’objectif premier est de soutenir le bien-être de l’individu et de favoriser la bienveillance collective.

4. Les moyens humains et financiers

Une seule Personne anime ce groupe, parfois deux, lorsqu’il est plus important.

Un stérilisateur pour l’entretien du matériel commun a été acheté pour environ 150 €.

L’investissement initial pour les brosses, peignes, autres matériels n’est pas très important : les produits de maquillage durent longtemps. En achetant en grands magasins, l’investissement annuel est d’environ 150 €.

Pour aider à la détente, on écoute de la musique : la radio ou bien un CD apporté par un Résident.

5. Les moyens techniques matériels

L’atelier est équipé de fauteuils pour se reposer, d’un lavabo et d’un bac pour se laver les cheveux.

Le matériel comprend des brosses, des peignes, un sèche-cheveux, du matériel de maquillage, fards, rouges à lèvres, mascaras à utilisation personnelle, crèmes, ... . Les produits sont choisis et achetés avec les Résidents. Certains ont leur trousse personnelle.

Nous sommes, bien entendu, extrêmement vigilants à l’hygiène des produits en nettoyant, par exemple, les rouges à lèvres à l’alcool à 90°.

6. Le bilan

Cette activité est un lieu de relaxation et de détente personnelle. C’est également un lieu de choix pour soi- même, pour être bien « dans sa peau ». Il s’agit de poser un regard sur soi et d’accepter le regard des autres.

Les Résidents apprécient particulièrement ce temps qui leur offre la possibilité de reprendre confiance en eux, d’être serein dans leur relation aux autres.

L’attention portée à l’hygiène rejaillit dans les autres moments de la vie.

Nous avons un projet de partenariat avec une école de formation d’Esthéticiens, qui se déroulerait sur Paris : les élèves auraient les Résidents comme « clients ». Tous sont partants.

Cette activité est facile à reproduire : elle ne demande pas beaucoup de moyens financiers. Il est possible d’utiliser des fruits et légumes pour des soins, de l’eau et du savon pour les massages.

L’essentiel est d’instaurer un lieu de détente et de bien-être sécurisant.
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: