Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil L’ESAT Hors les Murs, des contrats sur mesure pour une réponse en complément à l'ESAT classique, Evry (France)
Pour aller plus loin
L'ADAPT
  • 14, rue Scandicci 93508 Pantin France
  • 01 48 10 12 45
  • siege@nullladapt.net
  • masset
  • masset.manuele@nullladapt.net


L’ESAT Hors les Murs, des contrats sur mesure pour une réponse en complément à l'ESAT classique, Evry (France)

  • Travail et activité : Activités de jour
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par masset le 18/11/2015

L’ADAPT est une association reconnue d’utilité publique depuis 1934, créée en 1929 par Suzanne Fouché, et connue particulièrement pour sa mission d’insertion des personnes ayant un handicap (insertion professionnelle, mais aussi inclusion des enfants, rééducation, services d’accompagnement, formation qualifiantes), dont font partie les ESAT Hors les Murs [Etablissements et Services d’Aide par le Travail Hors les Murs].

 

1. Le contexte

Dans le cadre d’activités d’accompagnement et de soutien global en milieu ordinaire de travail des personnes ayant un handicap, L’ADAPT a expérimenté en 1996 à Valence son premier ESAT Hors les Murs, pour répondre au fait qu’en Service soins et réadaptations post-traumatisme crâniens de l’association, on observait que les orientations en ESAT n’étaient pas suivies ( les personnes ayant un handicap concernées ne se reconnaissaient pas dans les tâches et les personnes accueillies en ESAT et souhaitaient rejoindre milieu professionnel ordinaire).

Le même constat donné par l’ESAT d’Evry (agrémenté en octobre 2001pour 20 places dédiées aux personnes cérébro-lésées - tumeurs enfance et adolescence) a poussé à proposer la création d’un ESAT Hors les Murs dans cette ville.

Avec ces évolutions, l’ESAT Hors les Murs d’Evry a connu diverses extensions (5 puis 25 places supplémentaires) pour accueillir aujourd’hui 50 personnes : 26 jeunes dans une section 16-25 ans (sortant de classes « Ulis ») et 24 personnes plus âgées. Avec une moyenne d’âge de 34 ans, le plus jeune a 17 ans, et les plus âgés ont jusqu’à plus de 50 ans.

Quel que soit le niveau de handicap de la personne, elle est accompagnée dans l’objectif d’effectuer un travail dans une entreprise ; pour certains il faudra vérifier la non adéquation du projet par rapport à eux pour pouvoir y renoncer. Avoir la possibilité d’essayer est essentielle.

 

2. La finalité de l’expérience

 

La naissance du concept d’ESAT Hors les Murs est partie du besoin de proposer un environnement de travail protégé relié au milieu ordinaire (cadre sécurisant pour un retour à l’emploi). La personne souhaite retrouver une activité et se former ; l’établissement a pour objectif final de créer une culture commune et une approche systémique englobant l’ESAT, l’usager et l’entreprise avec un équilibre relation-production.

Il s’agit de prendre en compte l’ambivalence des personnes ; si parfois l’accompagnement est plus efficace dans un ESAT classique pour les très jeunes, ils peuvent avoir des souhaits « irréalistes » et il est bien de leur proposer de tester ces envies.

 

3. La mise en œuvre, le déroulement

Le profil cognitif de la personne est élaboré par l’équipe de l’ESAT Hors les Murs, qui tient compte du type d’organisation du travail de l’entreprise envisagée ; une première mise à disposition de la personne à l’entreprise est lancée avec des tâches « presque trop simples », calibrées, permettant l’empowerment avec une reprise de confiance en soi pour la personne détachée.

« Step by step » : Pas à pas comme dans les marches d’un escalier, la mission évolue selon des objectifs mesurés, graduables, permettant que la personne soit autonome sur la tâche, avec un accompagnement qui s’efface dans le temps (compromis pour que la personne n’ait pas le poids constant du coach dans ses tâches).

Chaque mise à disposition a un objectif et permet de passer à la mise à disposition suivante avec l’usager.

Pour créer une culture commune usager-ESAT-entreprise, un module de mobilisation a été développé ; au sein d’un groupe non choisi, la contribution individuelle est ré-entrainée dans le cadre d’une mobilisation collective : être à l’heure, faire ce qu’on demande, tenir un planning, respecter une procédure.

En parallèle, le projet est travaillé et précisé : la mise à disposition est préparée par une négociation et la construction avec l’entreprise d’une fiche descriptive de tâches professionnelles.

L’entreprise agit en partenaire, la construction est très individualisée en fonction de la personne.

Il s’agit d’une approche particulière de l’emploi, avec un découpage en ergonomie cognitive.

Un processus de recrutement, une embauche en CDI demande des efforts et une adaptation souvent très importante, difficile à dépasser pour tous les acteurs. En revanche, une mise à disposition tout au long de la vie est possible.

Pour L’ADAPT, ce qui est visé est néanmoins l’insertion définitive, de préférence en CDI.

L’ESAT Hors les Murs d’Evry transmet des connaissances théoriques aux travailleurs, et des compétences sociales (psychopathologie du travail) : reprise de capacité et développement du pouvoir d’agir, sortie de la dépendance par rapport à une institution ou au job-coach ; le travailleur doit pouvoir se réapproprier l’activité professionnelle. Des ateliers dans l’ESAT permettent l’entraînement à la résolution de problèmes professionnels.

Les semaines s’organisent autour des rendez-vous, des ateliers, de modules en interne et d’occasions de regroupement lorsque les personnes ne sont pas en mise à disposition. Sur la semaine, il est important de considérer aussi l’apprentissage de la gestion des périodes libérées.

L’évaluation du travail dans l’entreprise a lieu tous les mois.

 

4.Les moyens

Pour contourner les risques de lien de dépendance que cela peut générer, l’équipe travaille ensemble pour chaque usager.

L’équipe compte aujourd’hui :

1 coordinatrice neuro-psychologue,
2 chargés de relations entreprises,
2 job-coachs,
1 secrétaire,
2 travailleurs sociaux (éducateur spécialisé et conseillère vie sociale et familiale)
1 éducateur sportif intervient sur la résistance physique, l’endurance, les compétences transférables
1 temps partiel de direction de l’établissement

Partenaires : Entreprises, parfois associations

Ressources financières

Budget commercial
Dotation globale par l’ARS (Agence Régionale de Santé, publique).

 

5. Evaluation

Cet accompagnement est exigeant pour les usagers et pour les équipes.

Le service de l’ESAT Hors Les Murs est une bonne réponse pour un certain nombre de personnes, et est tout à fait complémentaire à ce que font les ESAT classiques.

Demeure parfois la difficulté de faire prendre conscience concrètement aux usagers de l’ESAT Hors les Murs de la dureté du contexte socio-économique : il est demandé tant à l’usager qu’à l’entreprise de s’adapter, et l’usager est considéré comme tout acteur économique, dans un contexte concurrentiel où la protection n’est pas négligée.

L’apprentissage au sein de l’ESAT permet à l’usager de savoir aussi ne pas quitter son emploi avant d’avoir trouvé autre chose.

Certains travailleurs ont tendance à arrêter leur traitement médicamenteux après avoir conclut un CDI, considérant que travailler en milieu ordinaire signifie être « valide ».

Dans ESAT ordinaire, ou Hors les Murs, les sorties/départs difficiles de travailleurs existent aussi ; avoir des regards croisés inter-équipe assure à l’usager une équité dans la durée. Mieux vaut savoir aussi assurer une deuxième voie à l’usager, permettre au bénéficiaire d’être accueilli ailleurs.

Ce projet d’ESAT Hors les Murs, avec l’élaboration de contrats sur mesure, est tout à fait reproductible, à condition de s’approprier le projet et d’en faire son interprétation. Ces structures doivent évoluer en permanence, en reposant toujours sur la table les prérequis, ce qui est exigeant pour les équipes (flexibilité, capacité d’adaptation).

Il s’agit d’associer différents milieux et cultures d’entreprise, combiner des missions, accompagner des usagers différents ayant chacun des objectifs pouvant être très divers. La direction de l’établissement doit être à la fois très souple, et très présente et cadrante. La réactivité des équipes peut être assurée avec le soutien nécessaire, en fournissant le matériel et les avantages possibles (portables, véhicules de service pouvant être gardés en cas exceptionnel) et en donnant des ressources pour gérer le stress.

Conseil : Faire des bilans, avec des résultats et des chiffres, permet de ne pas faire perdurer des systèmes/dispositifs qui ne seraient pas efficaces. Le médico-social doit apprendre davantage à évaluer quantitativement (et non pas seulement qualitativement) ; le lien avec entreprise permet de rester dans le principe de réalité.

 

Manuèle Masset, directrice de l'ADAPT Essonne

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: