Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER Une blanchisserie hors les murs pour favoriser l'insertion et l'autonomie à l'ESAT l'Atelier, France
Pour aller plus loin
FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER
  • 17 rue de l'Egalité 92290 CHATENAY-MALABRY France
  • 01 46 29 59 00
  • contact@nullamisdelatelier.org
  • reuter
  • n.reuter@nulllesamisdelatelier.org
  • ESAT L'Atelier


Une blanchisserie hors les murs pour favoriser l'insertion et l'autonomie à l'ESAT l'Atelier, France

  • Travail et activité : Insertion professionnelle
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par reuter le 06/08/2010

L'ESAT Egalité se situe à Chatenay-Malabry, au 17 rue de l'Egalité. Notre partenaire dans le cadre de l'activité qui va être décrite ci-dessous est le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) ..

Contexte


L’ESAT Egalité se situe à Chatenay-Malabry, au 17 rue de l’Egalité. Notre partenaire dans le cadre de l’activité qui va être décrite ci-dessous est le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) qui se trouve à Saclay. Le trajet entre les deux lieux dure environ 20 minutes par l’autoroute, le CEA est donc facilement accessible.


80 travailleurs sont inscrits à l’ESAT et sont atteints de handicaps divers : mental, physique ou psychique.

l’ESAT possède trois ateliers de conditionnement, 5 équipages d’espace vert, un atelier blanchisserie ainsi qu’un petit atelier fonctionnant en interne : les « services généraux », qui s’occupe de l’hygiène et de la propreté de l’ESAT. La « blanchisserie hors les murs » est logiquement une activité interne de l’atelier blanchisserie.



Finalité de l’expérience


En mettant en place cet atelier, nous avons cherché à permettre aux travailleurs de sortir de l’ESAT afin qu’ils puissent se confronter au milieu ordinaire, ainsi qu’à leur permettre de développer leur autonomie. J’avais également certaines attentes au niveau de certains travailleurs dont je sentais qu’il existait un réel potentiel qu’il fallait développer.


En face il existait une demande du CEA. Ayant une mission handicap, il souhaitait trouver une activité pour pouvoir faire venir un ESAT sur leur site tout en répondant à un besoin de leurs salariés. La blanchisserie était donc un service parfaitement adapté à ce genre de demande.

De la part des personnes handicapées il y avait également une réelle volonté de participer pour faire de la blanchisserie mais sous une autre forme. La motivation était très présente, notamment en raison du fait qu’il fallait sortir de l’ESAT pour pratiquer cette activité.


Il y a évidemment eu des craintes face à la mise en place de ce projet.
Tout d’abord une certaine crainte du monde auquel on allait être confronté car le CEA est en quelque sorte un monde clos. Nous ressentions également une certaine appréhension face à la perception des gens : les gens vont-ils comprendre que cela va moins vite que les prestations identiques dans le monde ordinaire ? Finalement les clients se sont très bien adaptés à cette situation.


Enfin il faut noter que ce projet était innovant et qu’il a été mis en place sans avoir réellement de modèle à suivre. Nous nous sommes donc perpétuellement posés la question de savoir si nous n’étions pas en train d’oublier certaines choses importantes (au niveau du matériel, du déroulement de l’activité, de la capacité des travailleurs …)



Déroulement


Au départ il y avait très peu de travailleurs au niveau de l’atelier blanchisserie, cette activité a été la première de l’atelier et a débuté le 3 octobre 2008.


Les travailleurs qui y ont participé n’ont pas eu besoin d’une formation particulière, à l’exception d’un. A sa demande il a été placé sur le poste de la caisse, il a donc fallu lui apprendre ce qu’était une facture, un encaissement, les différents types d’encaissement, à réceptionner un chèque, la monnaie à rendre. Mais la formation a été effectuée petit à petit, directement sur le terrain.

Les différentes prestations proposées à nos clients sont : la blanchisserie, la repasserie, des petits travaux de couture de dépannage, du nettoyage à sec. Cette dernière prestation s’effectue en partenariat avec un pressing sur Clamart.


Concernant l’organisation de l’activité, nous nous rendons au CEA une fois par semaine, le vendredi matin, en camion double cabine afin de pouvoir emmener plusieurs personnes.
Nous arrivons sur place le matin vers 11h, nous installons tout le matériel nécessaire, puis nous déjeunons sur place. Nous revenons à 12h pour finir de sortir le matériel (comme la caisse) et nous ouvrons le service de blanchisserie de 12h15 à 14h.


Les clients déposent leur vêtement et reçoivent en échange une facture lui permettant de récupérer son linge 7 jours plus tard lors de notre visite.


Il faut noter ici que l’accueil des clients a du être travaillé au fur et à mesure, ils ont été de plus en plus nombreux à venir.


Les moyens


Sur le plan personnel au départ 4 travailleurs participaient à l’activité, aujourd’hui ils sont 8. Ils sont encadrés par 4 moniteurs dont un chauffeur-livreur. Le travail s’effectue par roulement d’équipes, tous ne vont pas se rendre au CEA chaque semaine.


Nous travaillons par binômes, chacun composé d’un travailleur et d’un moniteur.
L’un des binômes s’occupe du retrait du linge (le client récupère son ligne), l’autre binôme s’occupe de la dépose du linge (le client amène son linge qui est répertorié et identifié).

Sur le plan financier il n’y a eu aucun besoin particulier, mis à part l’achat de certains matériels non disponibles à la blanchisserie, telle qu’un terminal automatique de paiement pour permettre l’encaissement par carte de crédit.


Sur le plan matériel nous utilisons :


- de l’affichage pour renseigner le client en définissant les tarifs pratiqués, en précisant les vêtements non autorisés (tels que les vêtements de travail du CEA) ou encore les numéros de téléphone des personnes référentes au CEA et à l’ESAT.


- des sacs à linge


- des portants pour les vêtements


- des bacs pour transporter les draps pliés et filmés


- différents matériels de blanchisserie


Nous utilisation du matériel de pressing professionnel, par exemple les tickets remis aux clients.
Nous cherchons à avoir un véritable atelier professionnel et à gommer le plus possible le côté amateur.

Cet atelier « blanchisserie hors les murs » fait l’objet d’une convention passée avec le CEA définissant les obligations de chacune des parties.


L’évaluation


La première satisfaction que nous avons ressentie face à cet atelier est l’augmentation du nombre de clients, cela nous a prouvé que le service rendu était satisfaisant.


Une autre satisfaction concerne les travailleurs participant à l’activité : ils apprennent certaines choses, ils acquièrent davantage d’autonomie. Cela modifie leur comportement, par exemple une personne a réussi à maîtriser ses craintes de parler aux inconnus. Nous observons donc une réelle évolution sur le plan personnel pour les travailleurs, chacun grandit à sa manière avec ses possibilités.

Au cours de l’atelier de nouvelles difficultés se sont présentées au niveau de la technique. On ne peut pas forcément répondre à toutes les demandes. Si l’on ne sait pas comment traiter un vêtement, nous nous renseignons auprès d’autres professionnels, nous préparons un devis pour notre client, et celui est libre de l’accepter ou non. Il est important de toujours laisser le choix au client de poursuivre ou non sa demande. Mais cela se passe toujours très bien.


Aujourd’hui malgré la demande du CEA qui souhaiterait que nous organisions deux à trois permanences par semaine, cela n’est pas possible. C’est une contrainte trop importante pour le moment en raison des moyens dont nous disposons notamment au niveau du personnel.

Ce genre d’expérience est profitable pour tout le monde, y compris pour nous les moniteurs qui l’encadrons. Cela nous permet de voir comment les travailleurs se comportent, de travailler réellement en équipe avec eux. Nous avons une grande satisfaction à voir certaines personnes réussir à très bien s’adapter.


Il faut noter que cette activité est tout à fait reproductible. l’ESAT de Vitry organise une activité quelque peu similaire par exemple.

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 50 - 30 = ?
Votre réponse: