Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil L'outil informatique pour des apprentissages adaptés aux élèves en situation de handicap, France


L'outil informatique pour des apprentissages adaptés aux élèves en situation de handicap, France

  • Enfance : Apprentissage
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Monique Moizan le 02/12/2013

L'outil informatique permet de créer des activités multimedia adaptées aux élèves, qui servent de supports aux exercices scolaires. Ce qui leur offre une autre modalité de prise en charge pour contourner leurs difficultés et assurer une progression.

Contexte

Monique Moizan est professeure des écoles, spécialisée AIS (adaptation et intégration scolaire), diplômée CAEI (certificat d’aptitude à l’enfance inadaptée) en troubles du comportement et de la conduite en 1973, puis en rééducation psychopédagogique en 1984. De 1969 à 1996, elle a enseigné à l’école spécialisée de la Fondation Vallée, hôpital psychiatrique infanto-juvénile à Gentilly (94).

Depuis 1996, elle travaille à l’école spécialisée de l’Institut médico-éducatif Dr Louis-Le-Guillant à Villejuif (94), où elle occupe un poste d'enseignant spécialisé du premier degré, chargé des actions d'aide à dominante rééducative. Sa fonction consiste dans la prise en charge scolaire individualisée d'élèves présentant des besoins éducatifs particuliers, liés à une situation de handicap d'origine diverse, où les troubles des fonctions cognitives sont toujours présents et souvent associés à d'autres handicaps. Elle intervient auprès d'enfants de 6 à 14 ans inscrits en IMP (Institut Médico-Pédagogique) et de jeunes de 14 à 20 ans en IMPro (Institut Médico-Professionnel).  

Tout au long de sa carrière, Monique Moizan a été amenée à mettre en place des stratégies pédagogiques particulières pour les adapter à des élèves qui ne pouvaient entrer dans les apprentissages de façon traditionnelle. Ne parvenant pas à trouver dans les outils scolaires d'éditeurs (livres, cahiers d'exercice ou supports pédagogiques numériques), des aides aux apprentissages adaptées à la spécificité de chacun des élèves, elle a construit ses propres outils, au fur et à mesure des années d'exercice professionnel. Un jour, elle a découvert le logiciel J-Clic, qui lui a apporté une grande aide et une grande satisfaction car il permet de créer ses propres exercices contenant du son, des images, de l'interactivité.
 

 

Les intérêts de l’outil informatique, pour des élèves en situation de handicap

L’informatique est un instrument contemporain, valorisé de par la place qu'il tient dans notre société. Sa manipulation contribue au développement du plaisir d'apprendre. La médiation que l’ordinateur peut offrir en tant qu’outil scolaire n'est pas celle connue habituellement. La relation élève/machine est différente de celle établie avec l'enseignant. La machine est un médiateur qui met à distance l'affect et le regard de l'autre.

Par rapport aux enjeux de maîtrise si souvent présents, c'est l'élève qui devient maître de son action face à l'ordinateur, maître de ses apprentissages, de ses réalisations; l'enseignant ayant alors une position de guide, de conseiller, d'accompagnement, de soutien. Nous savons bien comme chez les jeunes présentant des troubles autistiques la relation avec autrui est complexe, alors que celle établie avec la machine semble naturelle. L'élève est ainsi confronté à son propre regard renvoyé par la machine, plus qu'à celui de son pédagogue, avec toute l'impartialité, la confidentialité qu'elle peut lui assurer. Cependant, on peut aussi rencontrer des élèves dont l'anxiété est telle qu'au contraire, ils ne peuvent se détacher du regard de l’adulte, ayant besoin d'y scruter le moindre signe d'approbation ou de désapprobation. Il est difficile pour eux alors de se retrouver "seul" face à l'écran. Il faut alors les rassurer, travailler sur la mise en confiance pour leur permettre de se détacher du regard de l'adulte et s'autonomiser.

L’informatique donne également une autre dimension à la trace que les élèves laissent de leurs apprentissages, de leurs réalisations: ce qui ne peut pas encore être montré, l'ordinateur peut le garder "en secret" dans sa mémoire, ou même l'effacer, en attendant le moment choisi de le reproduire sur papier, l'imprimer. Les réalisations sont toujours malléables, modifiables. L'erreur, la maladresse ne sont pas irrémédiables. Elles deviennent l'objet d'examen, de correction, d'amélioration. Se tromper permet d'apprendre.

 

Un logiciel : JClic, outil de création d’exercices numériques

Ne parvenant pas à trouver, dans les outils scolaires d’éditeurs, des aides aux apprentissages adaptées à la spécificité de chacun de ses élèves, Monique Moizan a introduit, à côté d’un matériel « papier » qu'elle s'est construit, l’outil informatique - pour toutes les qualités qu’on lui connaît à ce jour. Elle a utilisé un programme qui permet d’élaborer ses propres exercices : JClic. Il s’agit d’un logiciel libre (sous licence GPL: Général Public License) d'origine espagnole (université de Catalogne) disponible au téléchargement depuis son site officiel (http://clic.xtec.net/en/jclic/). Il est développé en Java, il nécessite donc d'installer préalablement cette plate-forme sur son ordinateur pour pouvoir l'utiliser. Il permet la création d'activités multimédia diverses pouvant prendre la forme de puzzles, d'associations, de mots mêlés, de mots croisés, de dictée, de remise en ordre d'éléments et d'activités de texte. On peut y importer ses propres images ou photos, du son, des vidéos. Il offre ainsi un grand nombre de possibilités. Monique Moizan a ainsi créé des exercices simples adaptés à ses élèves en grande difficulté, aussi bien en lecture qu’en mathématiques. Tous ces exercices peuvent être imprimés sur des cartes manipulables sur table afin de s’approprier ces supports sous diverses formes, et accompagnés des fiches d’exercices qu’elle a préparées.

Les enfants ou les jeunes peuvent participer  à la réalisation d'exercices s'ils en ont la capacité. Les exercices créés par Monique Moizan ont été rassemblés sur un site intitulé ClicLire, aide à l'apprentissage de la lecture http://cliclire.free.fr/  afin que ses élèves, ou d'autres, puissent les utiliser s'ils disposent d'internet et s'ils en ont le désir.

Ce logiciel permet une présentation claire et structurée, sans stimuli ou informations inutiles en surnombre, comme on peut le rencontrer dans certains logiciels à caractère pédagogique du commerce. Ainsi, l'organisation de base de ses "pages" est toujours la même.


- les flèches permettent d'avancer et de revenir en arrière.
-La consigne située dans le cadre inférieur peut être visuelle (imagée ou écrite), sonore ou les deux à la fois.
-L'aide accessible en cliquant sur le point d'interrogation demande d'être mémorisée puisqu'il faut revenir à l'activité, ce qui favorise l'entraînement de la mémoire.
-Le son peut être activé ou désactivé en cliquant sur l'icône en bas, à droite de l'écran.

Les exercices sont utilisables pour l'enseignant autant de fois que nécessaire et peuvent être ajustés à tout moment, ce qui est souvent le cas pour des élèves en difficulté scolaire. Une notion peut être abordée de diverses façons, sans que la répétition ne soit ressentie comme "du déjà fait". Il est utile en effet, voire indispensable de renforcer par diverses entrées l'acquisition d'une notion. A l'inverse, le fait que différentes notions soient abordées avec des exercices utilisant une même structure permet à l'élève de garder des repères déjà établis ce qui facilite ses apprentissages.

 

Les modalités particulières liées à l’outil informatique

La souris : La première étape à maîtriser pour l'élève est l'utilisation de la souris, qui demande une coordination oculo-manuelle, plus un transfert du plan horizontal vers le plan vertical, que certains n'ont pas. L'observation de sa manipulation par l'élève est pour l'enseignant un moyen d'évaluer son niveau d'organisation spatiale. Je me suis rendu compte que beaucoup ne savent ou ne peuvent pas poser leur regard et ne  sont ni orientés, ni organisés dans l'espace plan de l'écran (plan vertical), ni même d'ailleurs sur celui de la feuille, (plan horizontal). Cependant l'écran attire, accroche le regard. Le pointeur de la souris, que j'agrandis (il m'est arrivé de le remplacer par une icône plus voyante) est d'une grande utilité pour favoriser le repérage. Le logiciel JClic offre la possibilité de concevoir des exercices qui permettent un travail sur l'observation, l'analyse, l'organisation de l'espace. Cependant l'utilisation de la souris s'avère dans un premier temps impossible pour certains enfants en grande difficulté motrice, ou dont la perception oculo-manuelle est trop défaillante.

L'évolution technologique qui a apporté sur le marché les écrans tactiles fait que, ces enfants ne sont alors plus privés de l'accès aux apprentissages sur ordinateur. L'espace en deux dimensions est exploré physiquement par le geste, avec les deux mains si besoin est, le pointeur étant un doigt au choix de l'enfant (un enfant utilise principalement le pouce). La maîtrise du geste, sa précision est travaillée avec ses subtilités : toucher une fois ne donne pas la même réponse que toucher deux fois et toucher pour "prendre" un objet, déplacer et toucher pour "poser" est encore un autre geste. Ce n'est pas toujours évident  mais le désir d'agir et mon aide amènent à vaincre la difficulté.  C'est cette expérimentation qui conduit à intégrer le fonctionnement de la souris, le curseur prenant naturellement la place du doigt. Une petite fille refusait l'an passé l'ordinateur car incapable  d'utiliser la souris.  Après quelques mois  d'utilisation de l'écran tactile, elle veut maintenant utiliser uniquement l'ordinateur classique.

Le clavier : Son utilisation permet à des jeunes qui ont des difficultés graphiques importantes de produire de l'écrit de qualité avec un large choix (forme et taille) de polices. Cependant la disposition des lettres sur le clavier demande d'abord une organisation de cet espace. Pour cela, notre ergothérapeute nous a fourni une aide par un "habillage" des touches du clavier au moyen d'autocollants : des lettres plus grandes et une couleur pour chaque ligne. Puis des claviers de la marque Bluestork© pour enfants sont apparus sur le marché avec de grandes lettres et des couleurs pour les voyelles, les consonnes, les chiffres et touches de ponctuation.

Les Images et le son : Elles sont un support indispensable pour ces élèves aux troubles cognitifs importants, pour qui l'abstraction pose problème. Les photos numériques de l'environnement connu, permettent de se retrouver, d'être rassuré et celles d'un environnement inconnu apportent éveil et connaissance. Les dessins et représentations pictographiques mènent à la symbolisation. Mais l'apport technologique le plus innovant de l'ordinateur à mon sens est l'association de l'image et du son interactif. L'ensemble est capteur d'attention, déclencheur de parole, "intégrateur" de l'acquisition, du fait de la  répétition par l'utilisateur, parfois spontanée et quasiment toujours extrêmement réjouissante ou ludique, de ce qui est entendu. Il est essentiel dans le travail de discrimination auditive, du développement de la conscience phonologique, de l'articulation, de la compréhension verbale.......il peut être entendu à volonté par un simple clic.

L’apprentissage est renforcé par le retour sonore du geste ou du clic de la souris, avec la notion de réussite ou d’échec, sans que l’échec soit pénalisant car l’élève peut recommencer autant de fois que nécessaire. La non réussite prend alors valeur d’apprentissage et conduit à intégrer que l’analyse visuelle est nécessaire avant le geste ou l’action pour être en réussite.

 


L’informatique, un outil pour dépasser ou contourner les difficultés


L'ordinateur a trouvé une place souvent déterminante dans l'avancée des apprentissages des élèves de Monique Moizan, d'autant que ce logiciel permet de concevoir et de réaliser des exercices "sur mesure". Nombre de ces élèves sont capables d’apprentissages pourvu qu'on découvre avec eux l'entrée, la ou les démarches, le ou les déclencheurs qui leur permettront cet accès. L'objectif en individuel est de leur apporter tout le soutien et les outils nécessaires pour dépasser ou contourner leurs difficultés et assurer une progression. Pour les plus grands, la situation particulière qui leur est offerte va leur donner une possibilité d'entrer dans les apprentissages vécus comme " laborieux" et porteurs de risque, sans avoir à subir le regard des autres. Des grands adolescents ou jeunes adultes ont réclamé une prise en charge individuelle deux ans avant leur sortie, c'est  à dire à 18 ans, pour tenter un apprentissage de la lecture qui a réussi, du moins à un niveau fonctionnel.

Message destiné aux membres de Handiplanet : Vous trouverez ici les exercices de lecture/écriture élaborés par Monique Moizan à l’aide du logiciel : http://cliclire.free.fr/

Article élaboré à partir de l’intervention de M. Moizan aux 11èmes rencontres du ROSMES 94 / 25 Avril 2013 : http://rosmes94.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=54:loutil-informatique-et-un-logiciel-jclic-pour-des-apprentissages-scolaires-adaptes-monique-moizan-professeur-des-ecoles-specialisees&catid=7:les-rencontres-du-rosmes94&Itemid=6

Pour aller plus loin : l’utilisation de l’informatique comme outil d’apprentissage de la lecture et de l’écriture : http://www.cndp.fr/bienlire/02-atelier/fiche.asp?theme=1100&id=1364
 

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: