Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil L'Oasis Beit Sahour L'histoire de Tamara
Pour aller plus loin
L'Oasis Beit Sahour
  • The Oasis P.0 3966 Beit Sahour Palestine
  • +97022772277
  • theoasis@nullpalnet.com
  • Health Work Committees
  • lousi1974@nullhotmail.com


L'histoire de Tamara

  • Travail et activité : Activités de jour
  • Asie : Palestine
  • Témoignage

Par Health Work Committees le 14/04/2013

Comment une jeune fille légèrement handicapée a intégré le centre de jour l'Oasis

Tamara est une jeune femme vivant à Beit Sahour, juste à côté de Bethléem.
Elle commença à fréquenter l’école après avoir passé plusieurs années sous la protection de ses parents.  Elle rencontra rapidement des difficultés d’apprentissage et dut faire face à la moquerie résultant de son handicap mental.  Presque chaque jour, elle rentrait de l’école les yeux gonflés de larmes.
Pendant longtemps ses parents ne firent rien pour corriger cette situation car ils n’avaient pas de meilleure alternative pour leur fille.  Quand sa maman se rendit finalement auprès du préfet de l’école, ce dernier lui décrivit sa fille comme une ‘handicapée’ incapable de poursuivre son apprentissage  scolaire.  A partir de ce jour, Tamara demeura à la maison. Pendant des années, elle resta complètement déconnectée du monde extérieur par crainte de se faire rejeter par la société.
Un jour l’Oasis, un centre d’accueil de jour pour jeunes adultes handicapés mentaux, organisa une exposition des travaux d’artisanat réalisés par ses résidents.
Cette exposition était organisée en partenariat avec d’autres associations parmi lesquelles ‘Beit al Rajaa’ (la maison de l’espoir), un centre pour personnes handicapées où la mère de la jeune fille était employée.  Ce jour-là, la maman de Tamara s’informa de tout ce que faisait l’Oasis et des services que ce centre offrait aux personnes handicapées. Elle décida de prendre contact avec les responsables. Elle rencontra l’assistante sociale de l’Oasis  qui rassembla toutes les informations concernant l’historique médical de Tamara  ainsi que le degré de son handicap, ceci afin de déterminer si la jeune-fille remplissait les critères requis  pour devenir résidente du centre.  Il apparut rapidement que le cas de Tamara était fort semblable à celui de nombreux résidents de l’Oasis.
Quelque temps après, Tamara reçut la visite de responsables de l’Oasis à la maison et une évaluation émotionnelle et psychologique montra que la jeune fille souffrait d’une dépression résultant du rejet dont elle faisait l’objet dans la société.

Après plusieurs visites à domicile et beaucoup d’encouragements, Tamara
décida de ‘faire le grand plongeon’ et de rejoindre l’Oasis.

Cela fait maintenant 8 ans que Tamara fréquente le centre. C’est une jeune femme heureuse, indépendante et qui a confiance en elle.  Elle  sent qu’elle a atteint son but et est fière de travailler à l’Oasis.

Dans l’atelier ‘fabrication de papier recyclé’, elle n’hésite pas à prendre des responsabilités et à répartir le travail entre ses compagnons d’atelier. Et elle veille à ce que le résultat soit parfait.
Tamara est particulièrement enthousiaste de participer à des expositions. Elle est fière de montrer les produits du centre et aime entrer en contact avec  le public tout en étant respectée et traitée correctement.

  Indépendamment du travail dans les ateliers d’artisanat de l’Oasis, Tamara participe aussi à un programme de formation systématique mis en place par l’assistante sociale du centre.

Dans le cadre de ce programme, on essaie de lui inculquer, comme à d’autres résidents, des gestes de la vie de tous les jours de façon à la rendre plus indépendante et à lui permettre de participer aux activités familiales et de vivre mieux en société.
Ici,  elle apprend à découper des tomates et pourra ainsi aider sa maman en cuisine.


Aujourd’hui Tamara est beaucoup plus disposée à faire des expériences. Elle s’est ouverte à la vie.
C’est une jeune-fille souriante qui aime bien s’habiller et porter de jolis bijoux.
Sa famille est très fière d’elle et de ce qu’elle a accompli.

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 50 - 30 = ?
Votre réponse: