Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Association Les Vies Denses Des séjours pour les personnes en situation de handicap mental organisés par des professionnels du médico-social, Association Les Vies Denses, France.
Pour aller plus loin
Association Les Vies Denses
  • ALBI France
  • lesviesdenses@nullorange.fr
  • Sandra Lambert
  • lesviesdenses@nullorange.fr


Des séjours pour les personnes en situation de handicap mental organisés par des professionnels du médico-social, Association Les Vies Denses, France.

  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Sandra Lambert le 21/04/2011

Il s'agit de proposer, de créer, de gérer et de structurer le temps et l'espace pour un quotidien rassurant à travers l'expression « VIVRE AVEC », dans la mesure où chacun peut trouver sa place unique
 



Résumé :

Il s’agit de proposer, de créer, de gérer et de structurer le temps et l’espace pour un quotidien rassurant à travers l’expression « VIVRE AVEC », dans la mesure où chacun peut trouver sa place unique, son mode de participation et vivre dans l’équilibre des différences à partir des objectifs de séjours en cohérence avec le projet individualisé . L’accent est également mis sur l’autonomie, la généralisation des acquis et la socialisation.

 

Contexte

« Les Vies Denses » est une association à but non lucratif, créée en 2007 par des professionnels du secteur médico-social (essentiellement des aides médico-psychologiques), et dont le siège social se situe dans le Tarn. Elle propose des week-ends et des séjours à thèmes en gîte ou en camping ainsi que diverses sorties afin de favoriser la socialisation des adultes en situation de handicap.

Les groupes sont composés de 3 adultes pour le moment mais ont vocation à s’agrandir. Cela fait désormais un an que l’association est engagée dans une bataille administrative pour l’obtention de l’agrément « vacances adaptées organisées », car l’Administration la contraint à obtenir tout d’abord l’agrément « tourisme ». Cela peut sembler quelque peu illogique puisque l’association ne propose aucune activité de tourisme mais bien des séjours adaptés aux personnes en situation de handicap.

Les personnes accueillies ont entre 18 et 60 ans et sont en situation de handicap mental.

L’association propose des séjours de vacances ou de Week end, à durée variable et déterminés à l’avance, qui permettent à la personne de bénéficier d’un environnement, d’activité et de loisirs favorisant la détente et le plaisir ; ainsi que des séjours relais ou de répit, de courte durée et formalisés avec l’équipe éducative et/ou le représentant légal. Ils vont permettre une prise en charge complémentaire à celle d’une institution, ou de soulager des parents en difficulté.


 

Les séjours sont organisés en fonction de des demandes de la personne, des activités qu’elle affectionne: pêche, charcuterie, cuisine, bien-être (bains d’eau chaude, spa…). Il s’agit de se reposer dans un environnement calme et apaisant.

 
 

Finalité

 

 

Ayant tous travaillé au sein d’établissements, les membres de l’association ont pu constater un manque évident de propositions d’un « ailleurs ». En effet, les personnes restent en institution toute l’année, ce qui peut parfois engendrer des troubles du comportement. Beaucoup d’adultes sont demandeurs de transferts, mais cela coûte cher ! De même, il existe une demande chez certaines familles pour qui les week-ends en compagnie de la personne peuvent se révéler éprouvants. Elles souhaitent pouvoir souffler sans culpabiliser. Enfin, certaines personnes n’ont plus de famille et ces séjours sont pour elles le seul moyen de sortir de l’institution.

 

L’objectif est donc d’offrir à ces personnes des séjours qui leur permettent de voir autre chose, de pouvoir souffler en dehors de la collectivité, du stress qu’elle engendre et des obligations qu’elle crée. Il s’agit de vivre autrement, de vivre à son rythme.

Lors du dépôt du dossier, en 2008, la principale crainte de l’association résidait dans le financement. L’administration avait clairement fait comprendre à l’association que les budgets seraient quasiment impossibles à obtenir. Il a donc fallu que celle-ci revoit son projet, ses objectifs, notamment en se posant les questions suivantes : « Qu’allons-nous faire de cette association ? «  Que voulons-nous proposer et pourquoi ? »

Il s’agissait vraiment de proposer une autre prise en charge, bien plus adaptée et individualisée que dans les autres structures.

Mise en œuvre
 

Un premier contact est pris par téléphone ou par courrier pour exposer succinctement la situation actuelle et l’objectif du séjour souhaité.
 

Puis :

  • 1ère rencontre, avec l’équipe éducative ou le représentant légal pour échanger sur la personne, son projet individuel et sur les objectifs à mettre en place sur le lieu. Une fiche d'inscription et une fiche d'autonomie leur sont transmises afin de pouvoir ajuster les prises en charge.


 

  • 2ème rencontre, avec l’équipe éducative ou le représentant légal et la personne concernée afin d’instaurer un dialogue, si cela est possible.


 

Une période d'essai est organisée, si elle est positive, d’autres séjours seront programmés selon le rythme prédéfini avec l’équipe. Les professionnels proposent leurs idées à la confection du planning, et font ensuite toutes les démarches utiles au bon fonctionnement du séjour (trouver le lieu, faire les courses, organiser les sorties, accueillir les personnes).


 

Un horaire de RDV est donné au siège social (aller comme retour). Lorsque tout le monde est présent, direction le lieu de séjour. Sur place, chacun s’installe. La personne prend connaissance de son lit, range ses affaires, et un repérage du gîte est effectué. Le week-end s'articule entre le quotidien et les activités prévues, au rythme de chacun.


 

Les séjours sont donc bien déterminés à l’avance et organisés en fonction du projet individualisé de la personne. La prise en charge vient en complément de celle de l’institution. Par exemple, si l’institution a travaillé sur le brossage de dents en particulier, l’association va poursuivre ce travail. Sans cela, tout ce qui a été mis en place et travaillé par les équipes toute l’année au sein de l’institution serait complètement abandonné. Il faudrait donc réadapter, réapprendre, et cela se révèlerait aussi difficile pour les professionnels que pour les personnes.

 

Moyens

 

  • Au plan humain : L'équipe éducative de "Les Vies Denses" n'est composée que de professionnels (AMP, principalement) actuellement tous bénévoles. De nombreuses rencontres ont été faites pour pouvoir travailler en partenariat avec : d'autres associations, des parents, des établissements, le Conseil Général, la DDASS, la MDPH du Tarn, la mairie, ou encore les propriétaires des différents lieux d’accueil.


 

  • Au plan financier : Les financements viennent majoritairement des prix de journée des séjours et des manifestations organisées par l'association ou celles auxquelles il lui arrive de participer ( par exemple, marchés de Noël et vide grenier).
     

  • Au plan matériel et technique : A l’heure actuelle, l’association ne dispose pas de locaux et est en attente d’un endroit fixe pour accueillir les personnes. Une ancienne bâtisse, appartenant à Jean Jaurès et donnée par ce dernier sous condition qu’elle soit utilisée à des fins sociales, pourrait devenir ce lieu fixe .


 

Les outils et les méthodes sont adaptés aux personnes accueillies (rebord d'assiette, pictos, couverts adaptés). Il n’y a pas de courant théorique exclusif. Les gites nous permettent de bénéficier des aménagements et du matériel nécessaire au bon fonctionnement. La seule démarche administrative faite est la demande d'agrément.



 

Evaluation



 

Les objectifs de départ sont partiellement atteints. Les membres de l’association reçoivent de nombreux retours positifs sur leurs qualités humaines, la qualité des prises en charge, ce qui est très satisfaisant. Une véritable confiance s’est instaurée entre l’association, les personnes accueillies et les partenaires. Le bouche-à-oreille joue un rôle très important.

Les difficultés rencontrées par l’association résident notamment dans le manque d'expérience en matière d’organisation administrative des séjours, même si celle-ci s’améliore au fur et à mesure.

L’obtention de l’agrément reste encore un obstacle au développement de l’association, puisqu’il la pénalise sur le nombre de personnes accueillies et sur le budget qui permettrait de salarier les professionnels et proposer encore plus de séjours.

Les financements sont également source de difficultés, car de ce fait, trouver des lieux adaptés avec un petit budget s’avère parfois compliqué.

Bon nombre d’enseignements ont pu être retenus par l’association et ses membres, notamment en matière d’organisation des plannings, ou encore de budgétisation des séjours. A chaque nouvelle expérience, la prise en charge devient plus adaptée, plus individualisée, plus humaine. La communication avec les familles est renforcée.

La mise en place de tels séjours est bien entendu reproductible, à condition de bénéficier d’une aide humaine et financière plus importante.



 

www.les.vies.denses.81.over-blog.com

mail => lesviesdenses@orange.fr

sur facebook =>Asso Les Vies Denses



 



 



 

Langue d'origine : Français
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: