Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil LA CHRYSALIDE (Association pour l'Intégration des Personnes Handicapées Mentales du Bénin) « Intégrances », une colonie de vacances intégrées mélangeant des jeunes avec et sans handicap mental, La Chrysalide, Cotonou, Bénin.
Pour aller plus loin
LA CHRYSALIDE (Association pour l'Intégration des Personnes Handicapées Mentales du Bénin)
  • BP554 1 Cotonou Bénin
  • (229) 97 09 85 13
  • lachrysalideben@nullyahoo.fr
  • LA CHRYSALIDE
  • lachrysalideben@nullyahoo.fr
  • ASSOCIATION POUR L'INTEGRATION DES PERSONNES HANDICAPEES INTELLECTUELLES DU BENIN


« Intégrances », une colonie de vacances intégrées mélangeant des jeunes avec et sans handicap mental, La Chrysalide, Cotonou, Bénin.

  • Vie sociale et quotidienne : Vacances
  • Afrique : Bénin
  • Fiche d'expérience

Par LA CHRYSALIDE le 09/05/2011

La Chrysalide, ONG implantée à Cotonou, organise chaque année une colonie de vacances permettant le mélange d'enfants avec et sans handicap mental.



Contexte


La Chrysalide est une ONG implantée à Cotonou au Bénin, qui œuvre pour l’intégration des personnes handicapées mentales du pays. Elle accueille dans ses murs en externat, une vingtaine d’enfants et adultes (de 5 à 41 ans), souffrants de déficiences intellectuelles et maladies mentales. L’équipe d’encadrement, composée de trois animateurs permanents et de deux membres de l’association pour la coordination, propose aux personnes accueillies des activités diverses et variées telles que les ateliers manuels, l’apprentissage scolaire, le sport, des activités sensorielles… La Chrysalide met également en place des actions de soutien scolaire à domicile et dans les écoles pour les enfants intégrés.

 

Constat

 

Les enfants handicapés mentaux de la Chrysalide ne partaient jamais en vacances, et aucun séjour n’était organisé pour eux, à la différence des enfants sans handicap. 

 

En 2005, la Chrysalide recevant des stagiaires éducatrices françaises, décida d’organiser un séjour de quelques jours afin de réaliser des excursions et permettre aux étudiantes de voir les enfants plus longuement (puisque l’accueil à la Chrysalide se fait habituellement 4 jours par semaine et en externat). Un tel séjour permettait bien sûr également d’offrir l’opportunité aux enfants handicapés de partir en vacances. Les frères, sœurs, parents et amis des enfants étaient également conviés s’ils le souhaitaient.

 

La réussite de ce séjour poussa les animateurs de la Chrysalide à reproduire l’expérience les années suivantes et nomma cette colonie de vacances intégrées « Intégrances » car mélangeant enfants handicapés et enfants sans handicap. C’est donc depuis 2005, un rendez-vous annuel phare dans les activités de la Chrysalide qui a lieu dans la deuxième quinzaine de juillet. Il y eut ainsi INTEGRANCES 2005, INTEGRANCES 2006… INTEGRANCES 2010.

Le déroulement de la colonie de vacances


Effectif 

 

Dans les premières années, la colonie accueillait environ une trentaine d’enfants handicapés (de la Chrysalide mais aussi des enfants non pris en charge en institution) et une dizaine d’enfants non handicapés pour 10 encadrants (équipe de la Chrysalide + étudiants + familles).

Au début, certains parents venaient par curiosité, pour savoir comment les encadrants travaillaient avec leur enfant, ce qu’ils y faisaient…, n’ayant pas l’habitude de confier leur enfant handicapé.

Les frères et sœurs se joignaient également au groupe pour participer aux activités (activités manuelles, excursions…), ceci créant une ambiance familiale et chaleureuse dans la collectivité. Ensuite ces mêmes frères et sœurs ayant apprécié l’expérience firent venir leurs propres amis aux éditions suivantes.

 

Depuis, le nombre de participants à Intégrances a doublé, et la Chrysalide se voit même contraint de refuser des enfants.

 

La colonie, est également le moyen de rencontrer et suivre annuellement les enfants ne pouvant être pris en charge à l’année à la Chrysalide, du fait de l’éloignement ou bien des ressources de la famille. Notamment les enfants handicapés mentaux abandonnés recueillis et pris en charge par des religieuses de la congrégation de Saint Augustin de Dékanmey.

 

Environnement

 

Chaque début d’année, l’association se réunit pour décider du lieu et des dates de la prochaine colonie. La plupart du temps, cela se déroule la 2ème quinzaine de Juillet. Le lieu est choisi en fonction de plusieurs critères : environs de Cotonou, hébergement avec commodités, salles d’activité, réfectoire, terrain de sport, etc. Une visite est ensuite programmée afin de confirmer la réservation ou non.

 

Participation financière

 

L’association la Chrysalide vit de dons et des recettes des ventes d’objets réalisés. Elle n’est donc pas en mesure d’offrir le séjour aux enfants. Une participation financière est donc demandée aux familles, à savoir 10 000 FCFA (=15€) ce qui représente en réalité 10% du coût globale du séjour, les 90% restants sont issus de dons spécifiques à cette manifestation. Malheureusement, ceux-ci sont rarement suffisants pour couvrir les frais, malgré la vente des réalisations de la colonie.

 

Activités à la colonie

 

Le séjour dure 1 semaine environ. Lors de celle-ci, 3 jours sont consacrés aux excursions et visites des environs, le reste aux activités sur le lieu de l’hébergement : rééducations fonctionnelle et orthophonique, activités de la vie quotidienne et manuelles, sport, cuisine, pâtisseries, bricolage… Chaque animateur encadre alors un groupe d’enfants handicapés et non handicapés pendant la semaine et partage une chambre commune. Le dernier jour, une fête célèbre la fin de la colonie, avec la vente des objets réalisés au cours de celle-ci ainsi que l’élection de « Miss et Mister Intégrance ».

 

Les bénéfices que chacun en tire


« Intégrances » permet d’offrir aux enfants handicapés l’occasion de partir en vacances. Cela permet également une réelle intégration avec les enfants du même âge, sans handicap. C’est aussi l’occasion de découvrir des lieux nouveaux, d’apprendre, d’évoluer et enfin permettre de valoriser leur autonomie par la prise d’initiatives…

 

Pour les enfants qui n’ont pas de handicap, cela leur offre la possibilité de rencontrer, de connaître des personnes handicapées souvent stigmatisées, et ainsi de les démystifier, de les respecter. Ils sont également valorisés par l’aide et le soutien qu’ils leur apportent. Enfin cela leur donne l’occasion de profiter de vacances, des excusions et activités proposées par la Chrysalide.

 

Les parents sont également reconnaissants envers la Chrysalide, car « Intégrances » leur permet aussi de prendre du recul, de souffler un peu, de permettre leur intégration auprès d’enfants sans handicap et de confier la prise en charge de leur enfant pour quelques jours. Ils remarquent aussi souvent que cela favorise leur épanouissement.

 

« Intégrances » permet également aux animateurs de la Chrysalide de travailler différemment, de découvrir d’autres facettes des personnes qu’elle accueille. D’évoluer aussi dans leur accompagnement avec le travail d’internat. Leur permettre aussi de découvrir les différents lieux et excursions. Ils sont également valorisés par les retours positifs des parents, par l’épanouissement « visible » des accueillis…

 

L’association, quant à elle, à travers « Intégrances » se fait connaitre et reconnaitre. Elle peut à cette occasion, sensibiliser les gens sur le handicap mental et permettre ainsi de changer le regard porté sur eux.

 

Les principales difficultés


La difficulté majeure pour l’organisation d’ « Intégrances » est le manque de moyens financiers. Effectivement, malgré quelques donateurs généreux, la Chrysalide ne récolte pas assez de fonds pour couvrir la totalité des frais engendrés. Elle doit souvent faire face à des dettes et ne peut donc recevoir plus de participants malgré une demande toujours croissante.

 

« Intégrances » nécessiterait également plus d’encadrement, notamment pour les activités réalisées sur le lieu du séjour. (Même s’il faut quand même souligner le caractère bénévole de tous les animateurs).

 

Les pistes de solutions

 

Afin de limiter au mieux les pertes d’argent, l’une des animatrices suggère de contacter plus tôt les donateurs et de cibler les courriers qui reviennent à très cher, pour l’envoi du projet, budget, invitation…

 

Il faudrait également prévoir la fabrication d’objets à vendre avant la colonie afin d’avoir plus d’articles à proposer lors de la vente de fin de séjour.

 

Langue d'origine : Français
Elvis BALLET
20/07/2014 20:23
Bonjour je voudrais contacter les l'ong svp comment pouvez...Merci
Handiplanet
23/07/2014 14:59
Bonjour Monsieur,

Nous vous remercions de votre intérêt pour l'ONG La Chrysalide (Cotonou, Bénin). Ses coordonnées figurent bien désormais en haut à droite de cette même page internet (dans le bloc "Pour aller plus loin").

N'hésitez pas également à nous laisser vos coordonnées( contact@handiplanet-echanges.info) pour recevoir la newsletter du réseau.

Bien cordialement,
L'équipe Handiplanet
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: