Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Jyamubandimwana Un monde pour tous les enfants
Pour aller plus loin
Jyamubandimwana
  • district Gasabo ----- Kigali Rwanda
  • 788842842
  • jyamubandimwana@nullyahoo.fr
  • Xaverine Mukamunana
  • jyamubandimwana@nullyahoo.fr


Un monde pour tous les enfants

  • Enfance : Éducation spécialisée
  • Afrique : Rwanda
  • Témoignage

Par Xaverine Mukamunana le 30/08/2013

Témoignage de Xavérine Makamunana, coordonnatrice de l'association Jyamubandimwana, maman d'un fils infirme moteur cérébral.

Lorsque mon fils est né, il n’y avait pas de possibilité de soins ici. Il fallait aller à très loin de Kigali, c’est-à-dire à Gahini pour les soins et  Gatagara pour l’éducation. Je suis donc partie avec mon enfant à Gahini pour qu’il soit opéré et j’y suis restée 6 mois. J’ai appris là-bas à faire la kiné pour mon fils, infirme moteur cérébral. Au retour, j’ai commencé à l’enseigner chez moi à d’autres parents, c’est ainsi qu’est né un premier groupe de familles.

Au début  il y avait 10 enfants. Puis progressivement nous sommes arrivés à 70, nous avons alors créé l’association en 2002.

L’entourage avait un regard très négatif sur notre rassemblement d’enfants. Ils pensaient que ce que nous faisions ne servait à rien.  Un ami venu d’Italie à été sensibilisé à notre action. Il a convaincu des amis dans son pays  et c’est grâce à ces premiers donateurs  que nous avons pu démarrer une première activité d’artisanat. Nous avons ensuite ouvert le Centre pour assurer le suivi des soins que nous donnions. En effet une fois rentrés chez eux les familles ne le poursuivaient  pas et l’enfant perdait tout l’acquis.

Nous accueillions au début 18 enfants dans le centre, admis pour leurs grandes difficultés mentale et physique. Il y avait des mamans qui aidaient et nous avions un cuisinier. Nous avons eu la chance d’être en lien avec Handicap International qui nous a donné du matériel : des lits, des tables, des chaises. Avec leur aide nous avons pu accueillir d’autres enfants.

Je suis bénévole et travaille à 100% pour l’association. Emmanuel est bénévole également, chargé du développement. Valérie est kinésithérapeute, Cécile est chargée d’aider les mamans à la toilette, Didier est chargé de différentes réunions pour le suivi de projets éducation. Il y a aussi Eugénie et le cuisinier Daniel. Trois autres mamans donnent de leur temps pour la lessive et pour rester auprès des enfants, ainsi que François qui aide les jeunes adultes pour l’atelier de chaussures. Mon fils handicapé Jean de Dieu aide les jeunes adultes pour l’atelier de menuiserie et artisanat(les objets d’art).

Le budget de l’association est de 17 millions de Francs rwandais. Il est couvert en partie par notre production de menuiserie et de chaussures d’artisanat,  des amis nous achètent ces objets mais trouver des marchés reste un problème. La fondation Liliane nous a aidé à hauteur de 2 millions de Francs rwandais par an mais les fonds ne sont pas arrivés cette année. D’autres fonds nous parviennent parfois en fonction des visites que  nous recevons. L’Etat nous alloue en principe 1,7 millions de Francs rwandais par an, mais nous attendons toujours le versement. Les parents contribuent pour l’équipement, en lessive, parfois en nourriture. Ils sont très pauvres en général. Certains plus aisés versent des dons pour nous permettre de vivre. Nous recevons parfois des aides de l’Etat ainsi que le Ministère de l’Education dans la bonne collaboration.

13 enfants de 12 à 18 ans fréquentent l’école primaire du secteur Jabana dont 4 garçons et 9 filles. Nous les accompagnons le matin et ils reviennent manger au centre après l’école. Pour de trop nombreux enfants l’école n’est pas accessible car ils sont dans des lieux  éloignés et le transport  est un problème insurmontable.

L’association a créée 15 groupes de parents pour les soutenir,  ils se réunissent 1 fois par mois avec quelqu’un de l’association.

La demande que je fais est de prier pour que l’association puisse trouver un bienfaiteur qui lui permette de construire son propre Centre sur un terrain que l’association possède et lui permette de poursuivre la réalisation de sa mission.

Xavérine Mukamana

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: