Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil L'Estaminet chez Marius, un lieu typiquement Picard participant à l'insertion de personnes atteintes d'un handicap, France


L'Estaminet chez Marius, un lieu typiquement Picard participant à l'insertion de personnes atteintes d'un handicap, France

  • Vie sociale et quotidienne
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Decroix le 03/11/2010

Un espace de vie sociale est né dans une petite localité picarde qui propose la découverte de jeux traditionnels animés par des personnes en situation de handicap qui les ont fabriqués.

 

 

Un espace de vie sociale original dans la Somme

 

L’Estaminet « Chez Marius », créé en 2000, est situé sur la place du village de Gézaincourt, au pied de l’église et face à l’ESAT (Établissement et Services d’Aide par le Travail) et Foyer d’hébergement.

 

Il se compose d’une grande salle pouvant accueillir 50 personnes, d’une grande cour où l’on peut jouer avec les jeux traditionnels, mais aussi pique-niquer et faire des grillades, ainsi que d’un abri où l’on peut jouer, qui est l’ancien « Bal Marius ». On se servait auparavant de cette structure pour faire danser les personnes qui se réunissaient lors des fêtes locales.

 

Il s’agit d’un établissement public qui dépend du Conseil Général pour la partie hébergement et de l’Etat pour la partie ESAT. Il a récemment fusionné avec l’établissement public « Georges Couthon à Amiens ». Cette fusion des deux établissements a engendré la création de l’EPSoMS : Établissement Public Social et Médico-social, dont le Directeur est nommé par la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales.

 

Sur le site de Gézaincourt, 100 travailleurs sont répartis dans plusieurs secteurs d’activités : Sous-traitance industrielle, Bâtiment, Espaces verts, floriculture, ménage, restauration, maraîchage, mise à disposition chez des particuliers ou entreprises, Estaminet (Marius et prestations jeux extérieures).


3O femmes et 70 hommes bénéficient d’une aide à la vie sociale. Parmi eux, 60 sont hébergés dans un centre d’habitats diversifiés : Foyer d’hébergement, maisons individuelles dans Gézaincourt en collation et appartements à Doullens, la ville la plus proche (3 kms). Ils ont en moyenne 36 ans.

 

Tous les travailleurs de l’établissement sont orientés par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH, ancienne COTOREP) et sont reconnus comme des personnes ayant une incapacité durable ou temporaire. Il s’agit principalement de déficiences intellectuelles avec des troubles associés. Une dizaine de personnes bénéficient de cette orientation en raison de critères plus liés aux difficultés d’ordre d’inadaptation sociale.

 

5 personnes en situation de retraite ainsi que 3 personnes bénéficiant d’un placement en accueil de jour  viennent grossir cet effectif et bénéficient également des aides apportées par les membres d’une équipe pluridisciplinaire : AMP, ME, ES, ETS, CESF, Moniteurs d’atelier, Maîtresse de maison, Psychologue, assistance sociale.
Ce sont 40 personnes qui aident à l’accompagnement de ces travailleurs et résidents.


Une volonté de renforcer le bien-être par l’insertion professionnelle et le lien social


        L’établissement vise avant tout le bien-être des personnes. Quand elles travaillent dans l’estaminet, nous recherchons la communication, l’insertion sociale dont elles ont tant besoin pour exister et vivre. L’identité par le travail est importante mais ces personnes souffrent de troubles qui empêchent une insertion sociale. Pour exister il faut être reconnu des autres et l’estaminet leur procure un espace de vie très enrichissant.


Ma mission d’éducateur est de répondre à ces personnes en leur proposant à chacun un projet individualisé qui va leur permettre d’évoluer et de satisfaire leurs besoins sociaux.

 

La fatigabilité, les difficultés pour une mise au travail dans des tâches répétitives, le non épanouissement de la personne dans certains secteurs d’activité, le fort besoin de reconnaissance sociale, la mise en avant des compétences justifient la venue de certains travailleurs à l’estaminet.

 

Ainsi, il n’y a pas un objectif final mais plutôt des recherches permanentes et individualisées pour un mieux-être de la personne que nous plaçons au centre d’un dispositif d’interventions et d’aides spécifiques.

 

La principale crainte était que ce secteur d’activité original ne soit pas assez rentable économiquement. En réalité, il est apparu  que cette activité était un outil éducatif très intéressant, très pertinent pour les personnes en situation de handicap, prouvant ainsi sa complémentarité aux autres secteurs d’activité.

 

La mise en œuvre du projet

 

C’est en fonction des besoins repérés par les membres de l’équipe éducative et par l’évaluation de nos propres compétences et forces de proposition que j’ai pu mettre en place, avec l’aide de l’équipe, cette activité.


Nous avons recherché un local (ancien bistrot de campagne) ainsi que des financements. La démolition du local jugé trop vieux et mal adapté a donné lieu à la reconstruction d’une bâtisse respectant les constructions anciennes (torchis). Ensuite ont eu lieu la mise en place d’une organisation de gestion économique et d’un encadrement éducatif. Evaluations et comptes-rendus ont lieu de façon régulière.

 

Les salariés atteints de handicap ont plusieurs missions :

 

- Accueil du public

- Animations et explication des règles des jeux.

- Service en salle pour service boissons

- Fabrication et réparation des jeux

- Nettoyage de l’estaminet

- Gestion des boissons, glaces, sucreries, etc…

- Préparation des jeux ou de la salle pour l’accueil.

- Animations extérieures pour des sorties.

 

La formation à l’accueil des visiteurs est assurée par les responsables de l’encadrement :

Un éducateur spécialisé et des étudiants en cours de formation promotionnelle dans des écoles préparant aux métiers du social.

 

Les travailleurs de l’estaminet bénéficient de formations spécifiques comme l’hygiène, le service en salle, auprès de l’organisme de formation professionnelle adaptée et qui dépend directement de l’établissement.

 

L’estaminet est ouvert au public de passage le samedi et dimanche de 14h à 18h, mais les réservations sont nécessaires pour les autres jours, en fonction des projets des personnes.

 

Nous avons toutes sortes de publics, des particuliers, seuls ou en famille, des écoles, des centres de loisirs, des établissements spécialisés, des associations, des clubs du troisième âge et autres groupes.

 

L’estaminet exporte son savoir-faire en proposant des animations extérieures dans le département, mais aussi dans toutes les régions avoisinantes et autres lieux éloignés, pourvu qu’ils offrent aux travailleurs un intérêt particulier.

 

Les activités proposées sont diverses et variées :

 

-          Découverte et animations des jeux traditionnels

-          Accueil et accompagnement des visiteurs

-          Promenades pédestres autour de Gézaincourt agrémentées de jeux et pratiques traditionnelles, découverte des richesses rurales : nombreux animaux dans les pâtures et prairies, paysages variés.

-          Visite de l’ESAT, visite de la station de compostage de l’établissement

-          Dégustation de limonades à l’ancienne,  glaces régionales.

-          Fabrication de jeux simples en bois.

-          Concerts mensuels

-          Soirées à thèmes : contes picards, soirée folk, ambiance rock et chansons picardisantes

-          Animations des jeux à l’extérieur pour des groupes et collectivités mais aussi pour des comités des fêtes, des communes, des centres de loisirs, etc…

-          Location de jeux traditionnels


Les moyens nécessaires pour un tel projet


       Au plan humain, nous travaillons avec un éducateur indispensable et deux autres assistants sensibilisés au métier du social.


Au plan financier, c’est le budget commercial de l’ESAT qui gère avec le percepteur du Trésor Public l’aspect économique de l’estaminet. Il n’y a pas d’aides ou subventions extérieures. L’équilibre financier est satisfaisant et de futurs projets d’évolutions financières n’altèreront en rien le bilan positif. Exemple : Plus de location de jeux.

 

Enfin au plan matériel nous utilisons de l’outillage pour le bois ainsi qu’un camion de transport des jeux et de l’équipe d’animation.

 

Une différence découverte et appréciée par les visiteurs


        Beaucoup de nos attentes ont été satisfaites et nous sommes généralement surpris des résultats obtenus pour la satisfaction des personnes en situation de handicap.
Ce projet comme tout projet évolue et demande des adaptations en fonction des attentes de l’équipe et des besoins repérés.


Les travailleurs de l’ESAT qui bénéficient de ce cadre professionnel expriment régulièrement et verbalement leur satisfaction. Nous évaluons également celle-ci en fonction de leur motivation, leur temps de présence, leur disponibilité. Même s’il est difficile d’évaluer le bien-être des personnes, nous pouvons dire avec certitude que cette activité fait oublier la différence, le public apprend à vivre avec, à la respecter.

 

Les visiteurs de l’estaminet découvrent cette différence au travers de compétences essentiellement humaines exprimées avec beaucoup de générosité. L’estaminet est devenu un espace de vie sociale reconnu par tous les visiteurs. Beaucoup de liens se sont créés entre eux et les travailleurs.
Nos animateurs sont reconnus au travers de la chaleur humaine qu’ils transmettent.

 

Il n’existe pas de difficultés majeures auxquelles nous pourrions être confrontés. Seule l’accessibilité à l’estaminet est à revoir pour les personnes à mobilité réduite.
Pour l’instant nous composons avec notre savoir faire et notre motivation. Un salarié employé à temps plein serait également le bienvenu.

A l’avenir, nous voudrions nous adapter à des demandes nouvelles comme l’animation lors de mariage et proposer également une restauration simple et facile.

 

Ce projet est reproductible sur d’autres lieux, sachant que le plus important facteur de réussite est la motivation des responsables qui organisent son fonctionnement.

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: