Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Association TEAM (Techniques Educatives, Accompagnement et Médiation) TEAM:le stage en entreprise! Pour quelle insertion?
Pour aller plus loin
Association TEAM (Techniques Educatives, Accompagnement et Médiation)
  • 22 bis rue Dumont d'Urville 76000 Rouen France
  • 02 32 10 57 57
  • ass.team@nullwanadoo.fr
  • Cyril FOUQUIER
  • cyril.fouquier@nullwanadoo.fr


TEAM:le stage en entreprise! Pour quelle insertion?

  • Vie sociale et quotidienne
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Cyril FOUQUIER le 16/07/2012

pourquoi mettre en stage en entreprise des personnes handicapée mentales! C'est la réussite de l'insertion

TEAM POURQUOI? Association loi de 1901, elle a été créée à ROUEN par 7 parents fondateurs(aujourd'hui 130) pour continuer l'insertion en milieu ordinaire dont leurs enfants avaient bénéficié à l'école primaire et secondaire.Ils étaient persuadés que leur place était avec eux et non pas en institution( et le sont toujours).agés de plus de 18 ans, handicapés mentaux, a l'origine uniquement de trisomie 21 maintenant à tout type de handicap mental.Notre action vise à leur épanouissement dans la globalité de leur personne :formation, insertion sociale, insertion professionnelle,elle s'inscrit dans l'accompagnement, la médiation et la participation aux activités dans la cité et de l'entreprise.Si l'insertion sociale s'est faite au travers d'ateliers,d'activités variées, culturelles (avec une importance donnée au théatre)l'insertion professionnelle qui ne peut aller sans que l'insertion sociale soit réalisée et pérenne ne peut aller sans la mise en place de stages au sein même de l'entreprise,par la relation de collaboration avec les collégues, la notion de rentabilité,de hiérarchie,de compétences , bref comme tout le monde d'insertion au sens large dans notre société comme et avec nous .

QUELLE INSERTION!:il fallait être pragmatique!. A la sortie de l'Education Nationale (16/18 ans)comment continuer une insertion qui fonctionnait bien( c'est là un point fondamental: que le jeune se sente'épanoui et heureux')?.Regardons donc autour de nous :aprés l'école le travail,le réseau social,la vie dans la cité!Le plus important étant le travail puisque les deux autres points étaient déja dans la continuité de la vie, et en cours.Comment travailler:apprendre,se qualifier,avoir un contrat et le péréniser! vaste programme en partant de rien, si ce n'est quelques expériences particuliéres et ponctuelles. Comment les jeunes allaient réagir?, et la Société?avions nous le droit avec des adultes qui sont avant tout aussi des Personnes , d'expérimenter?En cas de soucis comment réparer en faisant le moins de dégats possibles, et comment les jeunes pourraient se reconstruire? .Ce n'est pas à nous de jouer aux apprentis sorciers!.notre objectif lui n'a pas changé nos enfants n'ont pas à être exclus de la Société, vivre avec nous , leur donner les moyens de' l'accessibilité', car tout existe pour, il faut simplement s'en donner les moyens et les accompagner tout au long de la vie.

EN EFFET, COMMENT Y ARRIVER ? Cherchons les compétences pour nous accompagner !montons des partenariats!.tout d'abord ,apprendre pour l'entreprise. Comment la juger et savoir comment s'y préparer autrement qu'en y allant? Nous avons monté un partenariat avec un lycée technique professionnel vers une formation qualifiante(pour que le chef d'entreprise se rende compte de la réalité de leurs apprentissages,pour avoir les compétences des techniques d'apprentissage théoriques et il fallait y aller en alternance , là etait le défi:décider l'entreprise à accepter nos jeunes en stage tout comme un stagiaire dit 'ordinaire',accompagner ce stagiaire sans faire de l'ombre au tuteur en entreprise, lui donner les connaissances indispensables sur la compréhension ddu handicap, choisir aussi , oh combien!! quelle alternance :journaliére, hebdomadaire mensuel,...de nombreux essais nous ont mené a ce résultat qui est le meilleur sans aucun doute :2 jrs en entreprise, 2 jrs d'apprentissage ,1jr d'action sociale. nous avons aussi modifié la formation qualifiante, de l'éducation nationale trop large et théorique nous sommes passées au ministére du travail .le tout ayant pris 3/4 ans .

LA REUSSITE !l'action définie il fallait maintenant la réaliser;Nos jeunes sont là, heureux d'être avec tous les copains et se faisant des amis et collégues dans la vie ordinaire.Et que ce que je viens de décrire n'est que la partie d'apprentissage! l'insertion en stage d'entreprise est partie prenante d'une formation , mais surtout sert d'apprentissage technique en entreprise et ce, pour des durées variables qui peuvent être longues jusqu'a que ce soit le tuteur, les collegues,la personne handicapée elle-même soient en accord, en connivence! et enfin le stage peut être aussi la solution de l'insertion en milieu ordinaire quand les difficultés économiques sont là, ou que tous les parties y trouvent leur intérét(économique ou non).pour les accompagner nous avons du rechercher des ressources différentes du médico-social:formateur en insertion professionnelle par exemple,référent connaissant l'entreprise et son fonctionnement. trouver des lieux ou le matériel correspondait à la réalité du travail et soit reconnu par les instances d'examen (comme tout le monde!)adapter la technique et son apprentissage (exemple pour ceux qui ne possédent pas la lecture)

ET APRES!Commençons par la fin:comment faire pour réussir ? bien connaitre ces jeunes et surtout être persuadé de notre engagement avec et pour eux .Que la voie que nous avons choisie est la bonne (quel que soit l'importance du handicap) , la seule barriére est l'épanouissement de notre enfant dans cette situation.Notre objectif du départ c'était de penser que ce public pouvait et devait vivre avec nous , accompagné certes, mais libre et avec une autonomie maximum et , nous respectueux de leur citoyenneté!objectif atteint!!.quel combat pour faire accepter cette accessibilité dans notre 'Société'. Pas de placement mai un choix libre de son insertion, de ses amis ,de son travail,de son indépendance!. Savoir que tout notre accompagnement ne fait que 'booster' leur autonomie et nous sommes 'souflés' de leur devenir ,de leurs compétences, de leurs apprentissages, de leur liberté! Enfin La grosse difficulté ce n'est pas la vie mais le financement! Faire comprendre à nos financeurs que ces actions ne sont pas dans une seule case mais que pour réussir, tout doit étre dans une seule case!!là est le probléme majeur!!!,' last but not least'!!!!

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: