Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Al Zawrak La population syrienne de Homs accueillie à Bickfaya, par Al Zawrak, Liban
Pour aller plus loin
Al Zawrak
  • Fanar, Beirut, Lebanon ------- Beyrouth Liban
  • +9611328041
  • claudefrancis5@nullhotmail.com
  • Claude Francis
  • claudefrancis5@nullhotmail.com


La population syrienne de Homs accueillie à Bickfaya, par Al Zawrak, Liban

  • Résidentiel : Accompagnement
  • Asie : Liban
  • Fiche d'expérience

Par Claude Francis le 28/09/2016

En raison de la relation personnelle et spéciale qui reliait le père jésuite Frans Vanderlugt (fondateur du centre AL Ard Al Qusair zone-Homs-Syrie) avec M. Roland Tamraz (le directeur général de Al Zawrak Foundation-Liban) et suite au déclenchement la guerre en Syrie et la fermeture du centre de Ard Al après avoir exposé aux nombreux dommages, M. Roland a pris sur lui de recevoir de nombreuses personnes handicapées de-Al Ard Center et Homs ville - qui ont été directement touchés par cette guerre dans leur équilibre psychologique, et leurs besoins physiques, médicaux et sociaux. Il leur a donné l'opportunité de vivre au Foyer de Vie à Bickfaia au Liban.

La définition :

Fondation AL ZAWRAK :

Al Zawrak, une Organisation Non gouvernementale a été établi en 1985 lorsqu’il a commencé ses activités et a été officiellement enregistrée en 1992.

Mission d’AL ZAWRAK :

Réhabilitation, éducation spécialisée, intégration sociale et professionnelle et inclusion des personnes ayant différents types de handicaps mentaux de différents groupes d’âge y compris les enfants, les adolescents et les adultes.

Introduction

Le Foyer de Vie est un groupe de maison appartenant à Al Zawrak Foundation, où les personnes ayant une déficinece intellectuelle  vivent avec l'aide et les soins de beaucoup d’éducateurs. Son but est d’aider les personnes handicapées à intégrer et à vivre avec respect, dignité, bonheur et sécurité dans la communauté.

Le Foyer de Vie à Bikfaya se compose de deux bâtiments, et chaque bâtiment dispose de quatre étages. Un de ces bâtiments est dédié à l’accueil des personnes libanaises ayant des besoins spéciaux inscrits à Al Zawrak Foundation. Ils sont une vingtaine de personnes, répartie sur deux résidences où chaque logement est à deux étages.

Le deuxième bâtiment porte le nom du père jésuite néerlandais Frans van der Lugt en sa mémoire et il sera préparé à recevoir environ 15 adultes handicapés de la ville de Homs en Syrie et du centre Al ARD  créé par le père Frans, âgés entre 20 et 60 ans.

Recevoir les handicapés de la Syrie

En raison de la relation personnelle et spéciale qui reliait le père jésuite Frans Vanderlugt (fondateur du centre AL Ard Al Qusair zone-Homs-Syrie) avec M. Roland Tamraz (le directeur général de Al Zawrak Foundation-Liban) et suite au déclenchement la guerre en Syrie et à la fermeture du centre de Ard Al après avoir exposé à de  nombreux dommages, M. Roland a pris sur lui de recevoir de nombreuses personnes handicapées de-Al Ard Center et Homs ville - qui ont été directement touchés par cette guerre dans leur équilibre psychologiques, et leurs besoins physiques, médicaux et sociaux. Il leur a donné l'opportunité de vivre en Foyer de Vie au Liban.

Pour cela, une quinzaine de personnes handicapées (à partir de la Syrie) ont été reçus - dans le premier bâtiment, parce que le second bâtiment n’est pas prêt - au cours de l’année 2013 et aidés par quatre éducateurs. La Fondation Al Zawrak supporte actuellement le coût de leur logement, traitement et frais médicaux et tout ce qui concerne leur séjour au Liban.

Même après l’assassinat du père Frans et en raison de la poursuite de la guerre, le Foyer de Vie a continué à recevoir des syrien handicapés pendant plus de 3 ans.

Mais qui a fait une lourde charge pour les maisons de recevoir environ trente-cinq personnes, et il seulement qualifié pour recevoir 20 personnes.

 

 

 

Recevoir les personnes handicapées de la Syrie, les buts :

  1. Création d’une ambiance familiale et affective : où les personnes handicapées ont surtout  un sentiement de sécurité perdue dans la guerre et maintenant qu’ils sont loin de leurs familles et leurs maisons.

  2. Développer les comportements d’adaptation: donc nous continuons d’enseigner et de former à développer leur autonomie à plusieurs niveaux (aptitudes, compétences sociales et psychologiques...). Nous continuons ce que nous avons commencé avec eux à Al Ard Centre en Syrie.

  3. Intégration avec la communauté: la société au Liban est nouvelle pour eux, alors il était important de trouver de nombreux programmes pour les intégrer dans la collectivité environnante.

     

    Plan de travail et des programmes (comment il fonctionne)

    Les personnes handicapées de Syrie sont venus de différentes communautés et circonstances ; par conséquent, il importait de créer « avant tout » un plan de travail pour les intégrer avec leurs collègues du Liban, y compris de nombreux programmes et activités ponctuelles.

    Les termes du plan de travail :

  4. Le partage de programmes quotidiens de la vie.

  5. Programmes d’apprentissage et acquisition de compétences sociales et de bons comportements.

  6. Programmes de réadaptation professionnelle : cuisine, jardinage, couture, travaux manuels  et théâtre.

  7. Activités de Loisirs : visites, pique-niques, voyages et fêtes spécialement pour les personnes handicapées syriennes parce qu’elles restent dans les maisons, tandis que les personnes handicapées libanaises vont dans leurs familles toutes les semaines.

  8. Suivi  médical, psychologique et mental sous la supervision de médecins spécialisés et en vérifiant régulièrement les examens médicaux et le traitement. 

  9. Réadaptation et formation pour les éducateur, par le biais de stages et d’ateliers.  

     

     

     

     

    Évaluation

     

    Malgré les difficultés que nous avons rencontrées au début avec des personnes handicapées venant de Syrie, qui ont consisté à essayer de les sortir de l’atmosphère de guerre et de peur et d’insécurité etant loin de leur famille, nous avons remarqué un développement rapide dans leur adaptation et leur intégration avec leurs collègues du Liban.

    Ceci est apparu en partageant les différentes activités, surtout celles pratiquées à l’extérieur du Foyer et dont ils ont été privés pendant la guerre en Syrie.

    Ils ont montré un changement significatif dans leur comportement demandant eux-mêmes à être plus indépendant, parce qu’ils étaient plus tributaires de leur famille.

    Il y a beaucoup de satisfaction exprimée par leur famille. Elles sentent que leurs enfants vivent dans un endroit sûr, loin de l’atmosphère de guerre et de la peur, plus indépendantes, avec un médecin personnel, et leurs besoins de vie assurés par Al Zawrak Foundation. La mauvaise situation économique de ces familles en Syrie, fait qu'elles ne paient pas pour la présence de leurs enfants en Al Zawrak Foundation.

    Actuellement Al Zawrak Fondation reçoit toutes les personnes handicapées dans un seul bâtiment, car l'autre bâtiment a besoin d’une aide financière pour être prêt à garantir un meilleur espace de vie pour ces personnes handicapées venant de Syrie. Surtout que la guerre fait rage depuis longtemps et il n’est pas encore le temps de retourner en Syrie.

    L’autre difficulté est le coût énorme des besoins médicaux pour eux au Liban parce qu’ils en ont fortement beso. La plupart d'entre eux ont une médecine et ils ont besoin d’un traitement régulier et continu.

    En plus, l’emploi d’un certain nombre d’éducateurs pour aider les personnes handicapées syriennes engage fortement l'association sur le plan financier payer les salaires de ces éducateurs.

    Malgré toutes ces difficultés, nous continuons à aider ces personnes handicapées comme il est possible et à leur permettre de vivre dans la dignité et la sécurité.  Nous cherchons un soutien  financier suffisant pour pallier les difficultés et leur permettre de vivre dans une atmosphère saine et mieux tout au long de leur séjour ici

  10. Directer  Foyer Al Zawrak – Bikfaya

    Claude Francis

Claudefrancis5@hotmail.com

 

 

 

 

 

 

Langue d'origine : Anglais
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: