Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Apei de la vallée de chevreuse Quand la relation passe aussi par la création et la valorisation, Maison Vaubrun, France
Pour aller plus loin
Apei de la vallée de chevreuse
  • maison de Vaubrun rue d'armagnac 91940 les ulis France
  • 0169285245
  • maisondevaubrun@nullwanadoo.fr
  • bonnain
  • clarisse.bonnain@nullmaison-de-vaubrun.fr
  • Maison de Vaubrun


Quand la relation passe aussi par la création et la valorisation, Maison Vaubrun, France

  • Vie sociale et quotidienne : Vie personnelle et affective
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par bonnain le 05/08/2010

La Maison de Vaubrun accueille des personnes adultes handicapées qui sont orientées par la MDPH.
Le contexte

Le foyer de vie de la maison de Vaubrun fut inauguré en 1991, actuellement une quarantaine de salariés y travaillent.
L’établissement est situé dans le nord ouest de l’Essonne. Il est construit au sud ouest de la commune des Ulis non loin du centre ville, dans une zone très fréquentée. L’établissement est mitoyen d’une zone résidentielle, d’un centre commercial, et d’équipements municipaux, d’une zone verte et de groupes scolaires.
La parcelle sur laquelle est implanté l’établissement est ouverte au passage du public.
L’association possède aussi des ateliers situés au centre ville des ulis et qui sont occupés par les résidents et les éducateurs pour des activités telles que la poterie, la création plastique etc.

La Maison de Vaubrun accueille des personnes adultes handicapées qui sont orientées par la MDPH. La population de l’établissement se repartit globalement en trois grandes catégories : personnes en état de déficience mentale profonde, personnes atteintes de psychose précoces ayant évolué à l’âge adulte, personnes autistes dont l’état a évolué sur un mode déficitaire.
Actuellement la capacité d’accueil est de 39 places repartis sur 3 services ; 16 places en accueil de jour (externat), 18 places en internat, et 5 places en internat qui se font sur un appartement à l’extérieur de la structure.

Plusieurs projets d’activités culturelles, sportives, découverte et nature sont proposées et adaptés aux résidents en fonction de leur projet personnalisé.
*atelier multimédia : création d’un journal interne à la maison de vaubrun, reportage, éveil informatique.
* atelier de la vie quotidienne : cuisine, pâtisserie
*atelier bien être : esthetique, gym douce,
*atelier découverte de la nature : activité à la ferme, potager, apiculture, entretien d’espace vert, obéissance canine dans un club d’Agility
*atelier musique : percussion, chant
*activité sportives : judo, vélo adapté, marche, parcours sportif.
*atelier création manuelle : poterie, création plastique, sculpture, menuiserie.

Finalité de l’expérience vécue
Le projet dont l’expérience va être décrite ici est celui de « l’atelier de création plastique».

L’objectif de ce projet serait de travailler sur la transversalité entre les différentes équipes de la maison de Vaubrun et ainsi trouver des projets communs qui tendraient à développer les échanges et les savoirs faire de tous et pour créer et développer des activités créatrices visant à être montrées et exposées au public.
Le partenariat avec différents réseaux extérieurs est essentiel et fondamental si nous voulons partager nos talents et en découvrir d’autres avec le reste du monde, car il se place dans une dynamique d’intégration et de socialisation.
Nous tentons de développer une activité d’expression plastique qui sera animée dans les locaux de l’association situés au centre ville des Ulis, à proximité des structures culturelles de la ville.


Le premier vœu que nous avions avant tout, lorsque nous avons réfléchi à ce projet était de proposer quelque chose d’un peu différent qui tendrait à faire évoluer des activités en dehors du versant purement occupationnel.

Les objectifs institutionnels de ce projet se déclinent en 4 axes principaux que nous tendront à développer tout au long de l’année :

*Se donner les moyens de favoriser l’accès aux diverses structures à vocation culturelles (visite de lieux culturels et d’expositions).
*Investir avec le groupe les préparatifs des temps forts de l’année pour l’institution (fête de ville, fête de la musique, expositions)
*S’inscrire dans un projet d’exposition a plus ou moins long terme (participation festival art et handicap, art brut, expo inter établissements…)
*Trouver des partenaires (association culturelle et établissements spécialisés) pour faire vivre le projet dans la ville ou bien dans les établissements à vocation culturelle.


Les objectifs principaux pour les résidents :


À travers notre passion des arts et de créer nous essayons de faire découvrir aux participants de nouvelles techniques de création plastique (coller, déchirer, froisser, accumuler, déformer, gratter, graver, poncer, superposer…) avec divers matériaux de récupération ou non. Il s’agit de partager mais aussi de les guider dans l’expression de leurs sentiments et émotions qui viennent de leur propre imagination pour les laisser s’exprimer vers l’extérieur en une œuvre concrète et palpable.
L’investissement de l’éducateur reste le principal moteur de la relation avec l’usager. Cela implique une certaine disponibilité dans l’écoute, une continuité dans le déroulement du projet.
L’éducateur est la pour faire exister ce projet au travers de la parole de l’écoute et le respect afin de leur renvoyer une image valorisée de leur travail, de leurs idées et de leurs choix.


Les objectifs pour les usagers de cette activité et les éducateurs se déclinent à travers 6 axes qui nous semblent fondamentaux :

*Développement de l’autonomie et des compétences créatives de chacun.
*favoriser l’évolution personnelle de chacun
*permettre aux possibilités créatrices de chacun de se libérer à travers un accompagnement individuel.
*offrir aux usagers la possibilité de se réaliser au travers de la mise en œuvre de leur propre choix.
*Il s’agit au travers de cet atelier non seulement de créer un moment de détente mais aussi d’offrir aux participants de l’atelier, une possibilité de se réaliser et d’avoir confiance en eux.
*donner envie à l’usager de s’ouvrir et d’investir des projets à l’extérieur de la structure.

Pédagogie de l’activité :

Cette activité a débuté au mois de mars 2009 après une validation du projet par la direction et les chefs de service.
Elle a lieu tout les mardi matin de 9h15 à 12h15 dans les locaux de l’association situés au centre ville des Ulis. Cela nous parait essentiel de faire vivre cette activité en dehors du foyer et cela afin de ne pas rester centrés sur nous même.

Le choix des résidents s’est fait en concertation avec les équipes éducatives sur la base du critère suivant : le premier critère retenu est la volonté du résident de participer à ce projet.
Actuellement 5 résidents sont inscrits dans ce projet (1 homme, 4 femmes) et chacun semble motiver par le projet et y trouve un intérêt particulier pour lui-même d’abord et ensuite pour les autres (familles, éducateurs, association etc..).

Chaque mardi matin nous partons tous ensemble au centre ville des Ulis en camion ou bien à pied lorsque le temps nous le permet, une fois sur place nous nous équipons de blouses, ensuite chacun aide à la préparation et mise en place du matériel pour enfin reprendre le travail là ou nous l’avions laissé la semaine précédente. Chacun a su trouver son rythme et sa place tout naturellement.

Cet atelier se veut convivial avant tout, il doit être agréable pour chacun d’y participer. Néanmoins certaines règles de fonctionnement sont à respecter (demande de présence régulière des participants, accepter le partage des taches de mise en route, plus ingrates que la réalisation de l’œuvre proprement dite, prendre soins du matériel et du local, respecter le travail de l’autre tout en s’inscrivant dans la participation commune de l’œuvre).


Le matériel se compose principalement de supports bois papier, cartons etc.…
Les matériaux utilisés proviennent parfois de la récup (journaux, magazines par ex pour le papier mâché, tissus….) mais ils peuvent aussi être achetés dans le commerce et chacun se doit aussi de participer à cette démarche du choix du matériel et d’achat.


Apres avoir retenu en commun un thème né de suggestions des résidents, et qui servira de fils conducteur à la réalisation de l’œuvre, les résidents sont confrontés à l’utilisation de tous les matériaux proposés.
Une grande liberté est laissé quant au thème retenu et aux choix des matériaux et des couleurs. L’originalité de la réalisation nait justement de ces choix et l’appropriation de leur travail n’en est que plus facile.
Nous utilisons diverses techniques acryliques, craies appliquées aux doigts, pinceaux, éponges, feutres, mais aussi le papier mâché, les bombes de peintures, les pochoirs.
Apres quelques mois de fonctionnement on peut percevoir qu’il est plus facile pour chacun de s’approprier le matériel, d’essayer, de tester d’expérimenter avec satisfaction et parfois avec difficultés.
Apres les épreuves de réalisation de construction de l’œuvre chacun exprime alors son contentement à enfin pouvoir l’admirer. Les frustrations se diluent alors dans la joie et le plaisir de pouvoir le montrer, l’exhiber fièrement au sein du foyer, auprès des camarades, des éducateurs mais aussi des familles.


Cette année nous avons participé à l’exposition « mes voisins quel talent » organisée dans le cadre de la grande brocante annuelle de la municipalité de Briis sous forges en Essonne.
A cette initiative étaient invités divers exposants amateurs et professionnels qui souhaitaient partager leur talent et passion.
N’étant pas résidants de la commune nous avons donc été cordialement invités par la conseillère municipale déléguée aux arts et artisanats de la ville de Briis qui avait eue connaissance de notre intérêt à investir ce genre de manifestation pour mieux partager notre savoir faire avec d’autres.
La maison de vaubrun et ses résidents ont participés à cette manifestation pour y exposer leurs œuvres produites durant l’année dans le cadre des différentes activités organisées au sein de la structure.
Egalement nous participons aussi à des événements tel que la fête de la ville au ulis , Chamarande ( manifestation organisée par le département de l’Essonne).

Comme pour chaque événement organisé par le foyer nous avons cordialement invité les familles de tout nos résidents mais aussi les différents membres de l’association et tout ceux désireux de venir nous rencontrer et ainsi admirer et échanger autour des œuvres produites par tout les résidents du foyer.

Quels sont les moyens dont vous avez eu besoin ?

Actuellement nous sommes deux éducatrices à encadrer cette activité chaque mardi matin. Cela semble primordial de travailler en binôme pour éviter les temps morts lors des périodes de congés des éducateurs et ainsi assurer au maximum avec régularité les séances de travail.
Quelques aménagements de planning furent nécessaires pour que les encadrant puissent assurer de manière régulière la prise en charge du groupe. Cet atelier a donc lieu tout les mardi matin de 9h a 12h. Le groupe déjà constitué au préalable en équipe peut être parfois modifié en fonction aussi des répartitions à gérer au jour le jour, mais aussi des absences des participants.
L’association met à disposition des équipes et des résidents du foyer des locaux lui appartenant situés au centre ville des ulis. Ces espaces nous permettent d’animer certaines activités telles que celle dont nous parlons dans cette fiche d’expérience.
Lorsque ce projet « création plastique « fut proposé par écrit à la direction de la MDV un prévisionnel de budget fut adjoint au projet écrit afin que l’on puisse s’équiper du matériel minimum et débuter rapidement l’activité.
Nous avons commencé à faire tourner l’atelier avec un budget de 350 euros minimum et de matériaux de récupération (journaux, papier, matériel déjà existant).

Quelle évaluation faites-vous de cet accompagnement ?

Comme dans tout processus de création chacun a pu éprouver de grands moments de satisfaction mais aussi des moments de découragement quand à l’aboutissement final de la réalisation. Il s’agit aussi de faire intégrer aux usagers de cet atelier que la frustration l’impuissance peuvent être présentes mais acceptables lorsque l’on réalise une œuvre commune.
D’un point de vu éducatif cela nous à permis de mieux tracer les limites et aussi créer des repères stables dans un cadre contenant pour les usagers.

Les résidents ont une grande Fierté à présenter et exposer leurs réalisations aussi bien au sein du foyer en premier lieu mais aussi auprès de leur famille. D’autres par contre auront du mal à entrer dans cette dynamique d’appropriation de leur œuvre lorsqu’elle est personnelle.

La contrainte de temps peut poser problème et nous limiter dans nos ambitions à planifier les projets futurs. Le rythme de travail et de réalisation de chacun étant un peu plus lent que ce que nous avions prévu ne nous permet pas d’avancer aussi vite que prévu.
Les rythmes de travail de chacun dans leur réalisation respective ou bien commune nous impose une dynamique plus lente. Ce dernier point parait essentiel à respecter afin que chacun des participants puisse trouver le temps qu’il lui faut pour laisser s’exprimer avec la plus grande liberté ses capacités créatrices.

Nous nous donnons du temps pour produire suffisamment d’œuvres de qualité pour les exposer lors d’un événement officiel que nous souhaiterons voir vivre dans les lieux culturels de la ville.

Nous souhaiterions à l’avenir Travailler peut être plus avec des partenaires et intervenants extérieurs associatifs ou non afin de nous ouvrir à de nouveaux projets et apprendre de nouvelles techniques de peinture , de décoration et de mise en scène des œuvres produites.

Conclusion :

Apres 8 mois de fonctionnement nous pouvons constater que chacun (éducateurs et usagers) a pu trouver son rythme de croisière, tout le monde à trouvé sa place et investit l’activité avec sa personnalité, chacun peint ou décore comme il l’entend et selon ses capacités. Le résultat est toujours source de fierté pour celui qui a réalisé mais aussi pour l’éducateur qui aura contribué indirectement à la transmission de son savoir. L’accompagnement des usagers en respectant la parole et les choix de chacun sans être dans le jugement prend tout son sens aux vues des diverses réalisations produites depuis le début de cette activité.
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: