Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil AEDE Sport Toi Bien, tout un programme contenu dans le nom de cette association sportive de l’AEDE, Meaux, 77
Pour aller plus loin
AEDE
  • 5, route de Pézarches 75515 Hautefeuille France
  • 01 64 65 63 63
  • aede@nullaede.fr
  • Bruno Hennebelle
  • brunohennebelle@nullaede.fr
  • SPORT TOI BIEN


Sport Toi Bien, tout un programme contenu dans le nom de cette association sportive de l’AEDE, Meaux, 77

  • Vie sociale et quotidienne : Autre
  • Europe : Albanie
  • Fiche d'expérience

Par Bruno Hennebelle le 20/02/2017

Sport toi bien est une association dont finalité première est le loisir, la compétition, mais le volet sport santé en lien avec les campagnes nationales est en plein développement. Elle se positionne comme un partenaire et un outil à disposition de l’AEDE dans la dimension particulière de l’accès au sport
  1. Le contexte

 

  • Depuis quand existe Sport toi bien ? Où se situe géographiquement Sport Toi Bien ? De quels locaux disposez-vous ?

  • Dès 1984 s’est mise en place l’association sportive du Domaine Emmanuel. Elle a pris le nom de ‘Sport toi bien’ en 2002. Aujourd’hui, Sport toi bien se décline en 2 associations. Sport toi bien 77 qui a son siège actuellement à Meaux et Sport toi bien 93 dont le siège est à Drancy.  Les lieux d’activités sont respectivement à Hautefeuille, Coulommiers, Marne la Vallée, … et Drancy, Le Bourget pour Sport toi bien 93. Sport toi bien 77 dispose de locaux mis à disposition par le Domaine Emmanuel, en particulier deux bureaux et un gymnase.

     

  • Née de l’AEDE, quelle place occupe Sport toi bien parmi les établissements et services gérés par l’association.

    L’AEDE – Association des Etablissements du Domaine Emmanuel- existe depuis 1954, et gère 27 établissements et services sur l’Ile de France et l’Alsace. ‘Sport toi bien’ est une association sportive liée à l’AEDE, mais dont le conseil d’administration est composé de salariés et d’usagers de l’AEDE, ainsi que de personnes bénévoles impliqués.

     

  • Population concernée : A quel type de handicap est ouvert Sport toi bien? Combien de personnes bénéficient des services de Sport Toi Bien ?

    Sport toi bien s’adresse principalement aux personnes en situation de handicap mental ou psychique accueillies ou accompagnées par l’AEDE, mais également extérieures à celle-ci. Le gymnase du Domaine Emmanuel particulier accueille des personnes valides adhérentes de l’association pour des activités de cirque, tir à l’arc.

  •  

     

  1. La finalité de l’expérience

 

  • Comment est née l’idée d’une association sportive au sein d’une association médico sociale ? Pourquoi avez-vous créé une association distincte ?

L’association a été créée par des éducateurs sensibilisés aux bienfaits de l’activité sportive dans leur travail d’accompagnement en 1984. L’objectif initial était de bénéficier de moyens complémentaires spécifiques au domaine du sport mais aussi de permettre à des bénévoles de s’impliquer. Elle se positionne comme un partenaire et un outil à disposition de l’AEDE dans la dimension particulière de l’accès au sport

 

  • Quelle est a finalité de Sport toi bien? Est-elle le loisir, le sport, la compétition, la santé ?

    La finalité première est le loisir, la compétition, mais le volet sport santé en lien avec les campagnes nationales est en plein développement. 400 licenciés pour les deux Sport toi bien et 70 personnes extérieures en plus des 400 sont inscrites. Nous sommes la plus importante association de sport adapté en Ile de France Les premières demandes allaient vers les activités classiques. Au fur et à mesure, les besoins ont changé. La lutte contre la sédentarité, l’obésité, une recherche de mieux être par le sport, des activités pour les personnes vieillissantes sont aujourd’hui prises en compte. 

     

     

  • Vous êtes vous fixés un objectif en terme de participation ?

    Le but est de permettre au maximum de personnes d’avoir accès à cette pratique sportive, sans limite de nombre. Mais une réflexion est en cours devant la multiplication des demandes pour une réponse optimale en termes d’organisation.

     

     

  1. La mise en œuvre, le déroulement

 

  • Que proposez-vous comme activités ? A qui sont-elles ouvertes ?

    Nous proposons la pétanque, 1ère activité historiquement développée. Notre offre porte également sur le foot, le tennis de table, le basket, la natation, le judo, le badminton et le tir à l’arc. Nous avons développé dans les établissements de l’AEDE une dynamique autour de la marche en randonnée, très demandée. Cette démarche s’est accompagnée de propositions de formations à destination des éducateurs.  

     

  • Ces activités s’inscrivent-elles dans les soutiens pour les travailleurs d’ESAT ?

    Deux ESAT de l’AEDE font appel à des activités de sport santé dans le cadre des soutiens aux travailleurs notamment dans le cadre de la campagne de lutte contre la sédentarité des travailleurs d’Esat initiée par l’ARS et portée par la ligue Ile de France du Sport adapté.

  • Comment s’inscrivent les personnes qui souhaitent participer aux activités sportives ? Comment s’y rendent-elles ?

    Les usagers prennent leur adhésion dans les établissements, par courrier ou en ligne directement. L’adhésion varie de 36 à 56 € en fonction de son statut d’usager ou extérieur et suivant l’encadrement. Les personnes se rendent à pied lorsque le lieu de pratique est à proximité. Sinon elles sont  accompagnées soit par un éducateur ou un membre de la famille, soit par un service de transport adapté comme le PAM – Pour Aider à la Mobilité-

 

Où et comment se déroulent-elles ? Sur quelle plage horaire ?

Sport toi bien 77 dispose du gymnase de l’AEDE à Hautefeuille. Sinon elles se déroulent dans les équipements sportifs des villes, terrains de foot, piscines, salle polyvalentes mises à disposition par les communes dans le cadre de partenariats.  

Les activités au Gymnase peuvent se dérouler toute la journée. Dans les communes c’est plutôt en fin de journée.

Récemment nous proposons un stage sportif sur trois jours, sans hébergement. Le but est de progresser dans sa pratique, ou tout simplement de prendre du plaisir sur de courtes vacances. Un tel stage constitue  une alternative alors que les séjours spécialisés devenant  de plus en plus couteux.

 

  • Ces activités donnent-elles lieu à des compétitions sportives ?

    Les pratiquants de Sport toi Bien peuvent participer aux compétitions organisées par la Fédération française du Sport adapté. 

     

     

  1. Les moyens dont vous diposez ?

 

  • Sur le plan humain : Comment recrutez-vous les animateurs sportifs ? Sont-ils tous bénévoles ? Ont-ils une formation pour le sport adapté ?

    Nous avons des bénévoles au cirque, au tir à l’Arc, mais aussi des professionnels pour le foot ou le tennis de table. Leur recrutement se fait suivant les opportunités, en fonction de la réglementation et  le contexte local . Certains sont titulaires de l’attestation qualification sport adapté. Nous la prenons en charge pour les bénévoles qui font la formation.   

    Deux salariés de l’AEDE sont mis à disposition de Sport toi bien, à temps complet.

     

  • sur le plan financier : Quel budget avez-vous ? D’où proviennent les ressources ?

    Le budget de Sport toi bien est de près de 80 000 €. Les ressources viennent des cotisations, des participations s’il y a un entraineur professionnel, de quelques subventions des conseils départementaux, du ministère des sports, et d’une contribution des établissements de  l’AEDE. 

    L’association a investi dans le matériel grâce aux aides du Conseil régional et de différents dispositifs.

     

  1. Quelle évaluation faites-vous aujourd’hui ?

 

 

Interview de M. Bruno Hennebelle.

  • Quelles sont les satisfactions : pour les personnes bénéficiaires ? Pour l’entourage ? Pour vous ?

    Une meilleure condition physique des usagers influe sur leur mieux être, indéniablement. La socialisation, les relations aux autres s’en ressentent également. Le sport permet d’aborder des thèmes autour de  l’alimentation et l’hygiène.

    Au niveau des rencontres sportives, la compétition entraîne une valorisation du rôle social et permet de gagner en estime de soi. L’entourage voit la personne comme un sportif et peut parfois changer son regard sur son proche.

     

  • < > 

     

    • Quels changements avez-vous pu constater ? Quelles évolutions vous semblent souhaitables ?

      Le contexte nous amène à évoluer vers le sport santé, les séjours sportifs. Nous attachons aussi une importance à faire évoluer les projets sportifs de chacun pour les intégrer dans leurs projets individualisés. Nous sommes attentifs à des nouvelles activités sportives pour coller au plus près de leurs attentes.

      La réécriture du projet sportif de l’AEDE nous permettra de réinscrire le sport à la place qui convient et de nous projeter sur des objectifs plus précis à 5 ans, déclinés en actions.

       

    • Quelles difficultés rencontrez-vous dans le fonctionnement ? Quelles sont les limites d’une action de ce type?

      La volonté associative est là, mais elle dépend étroitement de la  volonté des établissements de s’y associer. L’inscription durable et pérenne des activités sportives dans les activités proposées aux usagers est de leur ressort. Sur ce plan, on constate de fortes disparités en fonction des établissements. 

      La disponibilité de créneaux sur les communes et la méconnaissance du handicap, rendant parfois frileux les partenaires, peuvent être des freins. L’encadrement est aussi une des limites, car en dehors des compétences sportives, il nécessite également une connaissance des besoins particuliers liés au handicap.  

      Les contacts avec les clubs sont parfois très longs à se mettre en place. Cela peut prendre jusqu’à 4 ans pour la mise en place d’une section sport adapté.

       

    • Quelles recommandations donneriez-vous pour développer le sport en milieu médico social?

    Il est indispensable de se relier à un réseau du sport adapté avec ses comités départementaux et ligues régionales du sport adapté.

    Il convient aussi de s’appuyer d’abord et avant tout sur leurs demandes. L’évaluation des actions doit être réalisée régulièrement avec les personnes mais aussi au plan institutionnel.

  •  
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: