Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil APEI d'entre Marne et Seine L'intégration en maison de retraite ordinaire, une solution apportée au vieillissement des personnes en situation de handicap mental, Résidence La Cité Verte, APEI d'Entre Marne-et-Seine
Pour aller plus loin
APEI d'entre Marne et Seine
  • 15 rue Juliette Savar 94000 CRETEIL France
  • 0951 078 610
  • Edouard Delle
  • apei94@nullapei94.org


L'intégration en maison de retraite ordinaire, une solution apportée au vieillissement des personnes en situation de handicap mental, Résidence La Cité Verte, APEI d'Entre Marne-et-Seine

  • Résidentiel : Vieillesse
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Edouard Delle le 23/07/2012

Le problème du vieillissement des personnes en situation de handicap mental se ressent de plus en plus à l'heure actuelle au sein des établissements. Présentation d'une solution proposée par l'APEI 94
 
Le contexte et les objectifs pour permettre l'accueil de personnes en situation de handicap mental dans une maison de retraite
 
La montée du problème du vieillissement des personnes en situation de handicap mental se ressent de plus en plus à l’heure actuelle au sein des établissements. Et le phénomène n’est pas prêt de désamplifier…Comment prendre en charge ces personnes, qui nécessitent une autre forme d’accompagnement de celle des personnes âgées dites « ordinaires » ?

Suite à une première expérience malheureuse, l’APEI d’entre Marne et Seine a pris acte qu’une maison de retraite ordinaire ne pouvait pas convenir à une personne en situation de handicap mental.

En effet, si l’établissement en question convenait parfaitement aux personnes âgées, les personnes handicapées avaient besoin d’un accompagnement particulier, qui n’était pas assuré en son sein.

Dès lors, l’APEI d’Entre Marne et Seine a réfléchi à une nouvelle forme de prise en charge, plus adaptée au public accueilli.

Le hasard fait parfois bien les choses, puisqu’à la même époque, une résidence de Sucy-en-Brie se trouvait en réhabilitation. L’APEI a donc contacté Monsieur CHAMPVERT, directeur de Maisons de retraite de France, ainsi que la municipalité de Sucy-en-Brie pour mener à bien ce projet. Une section a ainsi été formée pour accueillir les personnes handicapées vieillissantes au sein d’une maison de retraite ordinaire.

Depuis 2007, l’établissement accueille 6 personnes handicapées.

 
Mise en oeuvre du projet et organisation
 
Il n’existe aucune cloison entre les sections, tous les résidents bénéficient d’un service commun, qu’il s’agisse de la toilette ou des repas. Les résidents en situation de handicap effectuent les mêmes sorties que les autres personnes âgées, discutent avec elles et participent aux mêmes activités. Il existe une véritable osmose entre eux.

Les personnes âgées en situation de handicap disposent de grandes chambres individuelles avec salle de bain, d’un foyer télévision, d’un atelier d’activités manuelles ainsi que d’une salle à manger/cuisine leur permettant d’exercer de temps à autre leurs talents culinaires.

Elles bénéficient donc, en plus des infrastructures et activités de la maison de retraite, d’un accompagnement complémentaire sous forme d’activités encadrées, de sorties culturelles ou sportives, afin de garantir la continuité de l’accompagnement qui leur était fourni lorsqu’elles étaient en foyer d’accueil.

 
Ressources humaines et financières
 
Au plan humain, 4 moniteurs-éducateurs spécialisés sont présents au sein de la maison de retraite, et sont entièrement dévoués aux résidents. Ces éducateurs étaient employés auparavant par l’APEI, et sont désormais salariés de la maison de retraite.

Au plan financier, la résidence est financée par l’Etat ainsi que par des donateurs.

Ce dispositif présente un avantage financier très important puisqu’il coûte jusqu’à deux fois moins cher qu’un établissement spécialisé tels qu’une Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) ou un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM).

 
Evaluation et enseignements
 
Le bilan du dispositif ainsi mis en place est très positif : lors de réunions de synthèse, chaque personne concernée par le projet a pu présenter ses observations :

-    Les personnes handicapées vieillissantes sont favorables à la poursuite de l’expérience, la prise en charge adaptée et la mise en œuvre d’activités occupationnelles semblent pleinement les satisfaire. Elles ne subissent pas de coupure, de rupture brutale avec ce qu’elles ont pu connaître auparavant.

-    Les personnes âgées « ordinaires » sont quant à elles très heureuses de partager leur quotidien avec les personnes handicapées. Elles participent à leurs activités et les aident lorsqu’il y a besoin. Elles donnent de leur temps et font preuve de patience à leur égard. Depuis un an, un conseil de la vie sociale a été mis en place au sein de l’établissement. Le représentant des personnes âgées ordinaires n’a pas hésité, lors de ce conseil, à témoigner de l’enrichissement quotidien que leur apportent les personnes handicapées.

-    Le personnel de l’établissement se réjouit également de ce mélange de population car cela lui permet d’apprivoiser de nouvelles techniques. En effet, la réunion d’un public dont la prise en charge relève plus du sanitaire avec un public dont la prise en charge relève plus du médico-social permet un  riche échange de bonnes pratiques.

Au vu du succès remporté par cette structure unique, d’autres établissements situés à Saint Maur des Fossés et à Sucy-en-Brie vont bientôt voir une nouvelle section ouvrir en leur sein, laquelle sera également dédiée aux personnes vieillissantes en situation de handicap mental. Ces dernières représenteront 10% des personnes accueillies au sein de l’établissement. Mais il y a encore du chemin à faire. Il faut réussir à convaincre d’autres maisons de retraite d’entreprendre une telle démarche !
Langue d'origine : Français
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: