Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Le "P'tit Club", un centre de loisirs spécialisé pour enfants avec autisme ou Troubles Envahissants du Développement, Paris, France.


Le "P'tit Club", un centre de loisirs spécialisé pour enfants avec autisme ou Troubles Envahissants du Développement, Paris, France.

  • Vie sociale et quotidienne : Loisirs
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Anne-Sophie Gouchault le 18/05/2011

Le "P'tit Club" est un centre de loisirs spécialisé pour enfants avec autisme ou Troubles Envahissants du Développement (TED), créé en 2003 à l'initiative de l'Association Autisme 75 Ile-de-France....

Contexte et finalité

 

Le "P’tit Club" est un centre de loisirs spécialisé pour enfants avec autisme ou Troubles Envahissants du Développement (TED), créé en 2003 à l’initiative de l’Association Autisme 75 Ile-de-France et situé dans les locaux d’un Institut Médico-Educatif (IME) en plein cœur du quartier Bastille. Il était, avant la création de cet IME, intégré  dans un hôpital de jour dans le 13ème arrondissement.

 

Le "P’tit Club" est ouvert uniquement le samedi et une partie des vacances scolaires, la plupart des jeunes étant le reste du temps pris en charge par des structures médico-sociales.

 

Ce centre de loisirs a vu le jour en raison de l’existence d’une forte demande des parents d’enfants autistes. Trois grands objectifs ont alors été définis:

 

-                     proposer un loisir adapté pour ces enfants

 

-                     proposer un vrai temps de répit aux parents, leur permettant ainsi d’entreprendre des démarches, de faire des courses…

 

-                     accueillir des jeunes ne bénéficiant d’aucune prise en charge. Une évolution est à noter à ce niveau car aujourd’hui seuls 4 enfants sur les 16 inscrits n’ont pas de prise en charge. Il y a donc toujours une carence de l’offre, mais celle-ci s’est atténuée.

 

 

Mise en œuvre

Le samedi matin, les enfants de 6 à 9 ans viennent au centre pour une durée de 2h30, puis l’après-midi, c’est au tour des 9-12 ans de venir passer 3 heures dans le centre de loisirs.

 

Pendant les vacances, le P'tit Club est ouvert une semaine sur deux en demi journée (3 heures chaque après-midi). Il est possible de faire plus de sorties durant ces périodes, car la ville de Paris est bien plus calme et déserte.

 

Le P’tit Club bénéficie "d’un bouche à oreille" efficace. S’il existe une liste d’attente pour le groupe du matin et pour la future section destinée aux tout-petits, il reste en revanche des places pour les grands. Il arrive qu’il y ait parfois 4 demandes d’un coup, puis aucune pendant plusieurs semaines. Le nombre de places qui se libèrent par an s’élève à une ou deux.

A titre d’exemple, nous pouvons présenter le déroulement d’un après-midi au sein du centre de loisirs spécialisé:

 

·                     Les enfants arrivent à 14h, discutent et établissent l’emploi du temps avec l’animateur. Puis les activités sont lancées! Chacune dure 30 minutes, ni plus ni moins (sauf la sortie qui elle dure ¾ d’heures). Cette gestion du temps est primordiale car ces enfants ont une capacité d’attention assez faible et ont besoin de temps de court répit (quelques minutes de pause au sein d’une activité). Les animateurs alternent donc entre activités, stimulations, et petites pauses, au sein d’une même activité.

 

Les activités pratiquées sont les suivantes: Arts plastiques, relaxation, musique, jeux de société, cuisine, sport. Ce sont les animateurs qui se chargent de toutes les activités, et le P’tit Club ne fait jamais appel à de quelconques intervenants, car ces derniers sont souvent novices en matière de handicap, tandis que les animateurs ont quant à eux bénéficié d’une formation spécialisée dispensée par une psychologue.

 

Il s’agit donc d’associer la structuration aux loisirs : le P'tit Club utilise divers pictogrammes, séquences visuelles (par exemple pour l’atelier cuisine, où sont exposées les photos de toutes les étapes de la recette afin que les enfants puissent la réaliser de la façon la plus autonome possible). La structuration temporelle est un élément important également. Pour cela nous utilisons un «time-timer» sorte de montre, mais dont les chiffres sont disposés à l’envers. A l’intérieur, on trouve un morceau de plastique rouge, que l’on va tirer afin d’obtenir une durée de 30 minutes. 

                                          


Pour montrer l’écoulement de ces 30 minutes, le plastique rouge diminue au fur et à mesure que le temps passe. Cela donne aux enfants une véritable notion du temps et empêche la frustration, sentiment auquel ils sont facilement confrontés et dont la gestion est compliquée pour eux. De cette façon, ils peuvent savoir que l’activité se finit bientôt et cela enlève une désagréable surprise.

 

·                     Après le temps des activités vient le temps des sorties: le plus souvent, il s’agira de se promener dans un square parisien, de faire un petit tour dans les rues du quartier Bastille… Le but est de diversifier les itinéraires afin d’éviter tout sentiment de routine.

 

·                     A 16h30, les enfants reviennent au centre pour une collation concoctée par l’atelier cuisine. Ce goûter, bien mérité, rencontre évidemment un franc succès!

 

·                     Enfin, les parents viennent chercher leurs enfants et c'est l'occasion de consacrer quelques instants aux familles.

 

Moyens

 

Au plan humain: le centre dispose d’une coordinatrice diplômée en psychologie, ainsi que  six animateurs.

 

Au plan financier: la Mairie de Paris finance le centre à 80%, les parents paient une cotisation par semestre (représentant à peine 10% des frais engagés). Une subvention spéciale du Conseil Régional d'Ile-de-France a également été accordée pour 3 ans. Des dons peuvent également être faits à l’association.

 

Evaluation

 

Les difficultés auxquelles nous pouvons être confrontées sont moindres. Les personnes que nous croisons dans la rue et qui ne s’aperçoivent pas que les enfants sont porteurs d’un handicap, peuvent parfois faire quelques réflexions désagréables. Mais une fois mises au courant, un sentiment de gêne et de honte vient s’emparer d’elles, les amenant à présenter leurs excuses.

 

Les satisfactions sont nombreuses, notamment au niveau des relations que nous entretenons avec les parents et les enfants. De même, des changements flagrants et positifs de comportements ont pu être constatés chez certains enfants. Ainsi, deux enfants, arrivés il y a 7 ou 8 mois au P’tit Club, pleuraient constamment et ne souhaitaient  entrer dans les locaux. Or, depuis 3 à 4 mois, ils viennent en courant et sont ravis de participer à toutes les activités proposées. Nous pouvons donc dire que nous obtenons de bons résultats malgré le peu d’heures de prise en charge proposées. Tout cela ne peut que nous encourager à poursuivre dans cette voie.

 

En septembre 2011, nous allons ouvrir une section destinée aux tout-petits, les 4-6 ans. L’Association Autisme 75 Ile-de-France a en outre d’autres projets de loisirs, notamment pour les ados (loisirs adaptés).

 

 

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 = ?
Votre réponse: